maison en rénovation énergétique

5 astuces pour réduire la consommation d’énergie de son habitat

Face au changement climatique, il est nécessaire d’adopter des nouvelles habitudes de consommation pour réduire l’impact environnemental dû aux activités humaines. Les nombreuses initiatives des particuliers peuvent permettre de diminuer la pollution domestique et celles-ci débutent par la diminution de la consommation énergétique des logements.

1. Souscrire une offre énergétique adaptée à ses besoins

         Comment choisir un fournisseur d’électricité grâce aux comparateurs d’énergie ?

Vous pouvez utiliser un comparateur d’énergie pour souscrire une offre énergétique adaptée à vos besoins. En effet, il est nécessaire d’opter pour un contrat d’énergie sur-mesure pour éviter la consommation énergétique inutile.
Vous avez des horaires décalés ? Optez pour un contrat d’énergie avec une base tarifaire heures pleines/creuses pour réaliser des économies d’énergie. Vous pouvez également choisir une offre d’énergie connectée pour mieux maîtriser votre consommation d’énergie après l’ouverture de votre compteur électrique.

         Comment réaliser l’ouverture d’un compteur EDF ?

C’est la première étape afin d’utiliser l’électricité dans son logement. Cette étape est obligatoire. Néanmoins, elle n’est pas difficile.

  1. Contactez le fournisseur d’énergie choisi
  2. Estimez votre consommation auprès d’un conseiller
  3. Souscrivez à l’offre énergétique la plus adaptée

Enedis pourra mettre en service votre compteur électrique après la notification de la souscription par votre fournisseur.
Vous ne devez jamais appeler vous-même Enedis pour la mise en service d’un compteur. Renseignez-vous davantage sur l’ouverture du compteur EDF ici.

2. Effectuer des travaux de rénovation pour limiter les déperditions énergétiques

Les déperditions énergétiques d’un bâtiment représentent la perte de chaleur d’un bâtiment à travers ses parois et ses échanges de fluide avec l’extérieur. Les déperditions énergétiques peuvent augmenter si l’isolation thermique du bâtiment est peu efficace. Ces déperditions thermiques se produisent de trois façons différentes :

  1. Les déperditions surfaciques (les vitres)
  2. Les déperditions par ponts thermiques
  3. Les déperditions par renouvellement d’air (cheminée et système de climatisation)

Vous pouvez facilement calculer vos déperditions énergétiques pour connaître l’urgence de la situation et la nécessité d’améliorer l’isolation. Vous devez rassembler plusieurs factures d’énergie pour obtenir une moyenne de la consommation de kWh : somme des kWh/an divisée par les m² du logement. N’oubliez pas de prendre en compte votre mode de vie !

  • Moyenne inférieure à 100kWh/m² : isolation correcte
  • Moyenne entre 100 et 200kWh/m² : isolation à perfectionner
  • Moyenne supérieur à 200kWh/m² : agissez immédiatement !

Il existe des aides et des prêts pour l’amélioration et la rénovation énergétique de l’habitat mis en place par l’État et les collectivités locales et disponibles sur ce lien.

3. Installer des équipements pour améliorer l’isolation de son logement

Tous les foyers français ne peuvent pas débourser des milliers d’euros pour rénover son habitat et améliorer son isolation. Néanmoins, il existe quelques équipements économiques pour améliorer facilement l’isolation d’une pièce.

  • La peinture isolante pour peindre les murs qui donnent vers l’extérieur
  • Les joints étanches pour les fenêtres
  • Les stores thermiques
  • Les rideaux opaques devant une porte et/ou une fenêtre moins isolée
  • Les “boudins” de porte

Ces petites astuces permettent d’améliorer l’isolation d’une pièce et réduire légèrement les déperditions énergétiques. Néanmoins, ces astuces ne représentent pas une solution durable et certains logements doivent être totalement rénovés.

4. Optimiser sa consommation énergétique pour réaliser des économies d’énergie

Les objets connectés peuvent représenter une alternative écologique et économique pour réduire sa consommation d’énergie. En effet, les services domotiques peuvent vous permettre d’optimiser et de maîtriser vos dépenses énergétiques : électricité, eau, chauffage, etc.

  1. Un système pour maîtriser sa consommation énergétique et alerter les occupants au dépassement d’un certain seuil (électricité et gaz)
  2.  La possibilité de contrôler l’éclairage à distance et les variateurs de lumière pour adapter l’éclairage à l’activité et/ou moment de la journée
  3. Les équipements de robinetterie connectés pour maîtriser sa consommation d’eau
  4. Un thermostat connecté pour contrôler la température des radiateurs du logement
  5. Un système pour ouvrir et/ou fermer les volets automatiquement selon les mouvements du soleil et la saison : il est conseillé de fermer ses volets pendant les périodes de canicule pour conserver la fraîcheur dans les logements, par exemple

Un système domotique complet représente un certain investissement mais celui-ci est rapidement rentabilisé par rapport aux économies d’énergie effectuées grâce aux différents scénarios mis en place.

5. Adopter quelques gestes simples au quotidien

La plupart des dépenses énergétiques peuvent être évitées avec l’adoption au quotidien de quelques gestes simples qui peuvent marquer une grande différence au niveau de la facture d’énergie et de l’impact sur l’environnement.

  • Remplacer sa chaudière par un chauffe-eau thermodynamique pour réaliser jusqu’à 70% d’économies sur sa facture d’eau chaude
  • Mettre en place des équipements moins énergivores et plus économiques
  • Diminuer la température de son logement puisqu’un degré en moins permet d’effectuer 7% d’économies sur sa facture énergétique
  • Prendre moins souvent des bains et de longues douches : un bain nécessite entre 150 et 200 litres d’eau, une douche sans couper l’eau, environ 60 litres et 20 litres pour une douche courte en coupant l’eau pendant que l’on se savonne
  • Fermer le robinet lorsqu’on se brosse les dents pour ne pas utiliser inutilement 10 000 litres d’eau par an
  • Éteindre les lumières et éviter les “lumières d’ambiance”
  • Débrancher vos appareils électriques inutilisés ou utiliser une multiprise avec un interrupteur “coupe-veille” pour réduire votre facture d’électricité (environ) de 11% parce que les appareils électriques en veille consomment de l’énergie

Vous pouvez adopter toutes les astuces citées précédemment ou modifier progressivement vos habitudes de consommation pour réduire vos dépenses énergétiques globales et limiter votre impact environnemental.