banniere blog collectivités territoriales centrale photovoltaïque sur toit de l'ademe

Les collectivités territoriales se sont vues confiées davantage de responsabilités depuis la loi NOTRe (Nouvelle Organisation territoriales de la République) du 7 août 2015. Une parmi tant d’autres est celle de développer les aménagements durables dans les domaines de l’aménagement du territoire, de la mobilité et de la lutte contre le réchauffement climatique. La stratégie climatique décidée par le gouvernement doit être appliquée à l’échelle locale. Ainsi, quels rôles les collectivités territoriales incarnent dans la transition énergétique ?

Collectivités Territoriales : les objectifs climatiques à réaliser

La transition énergétique de la France passe nécessairement par l’action des collectivités territoriales sur leur territoire. D’abord initiée par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015, la politique climatique du gouvernement affichait l’intention de réduire les émissions carbones par 4 en 2050. Face au dérèglement climatique, toujours plus prégnant, la loi relative à l’énergie et au climat a été promulguée en 2019 afin de porter l’ambition climatique de la France encore plus loin. Les collectivités territoriales sont les acteurs principaux dans la mise en application de ce plan énergie-climat. Il décrète l’urgence écologique et climatique et fixe l’objectif 0 carbone à l’horizon 2050. Les dispositions de la loi énergie-climat encadrent les actes à mener par les collectivités territoriales. Les principales sont :

  • réduire la dépendance aux énergies fossiles : la consommation d’énergies fossiles doit réduire de 40% d’ici 2030.
  • développer les énergies renouvelables : les projets incluant les énergies renouvelables vont être favorisés pour atteindre 33% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique de la France.
  • lutter contre la précarité énergétique des ménages : les passoires thermiques sont aujourd’hui au nombre de 7 millions et sont responsables d’1/5 des émissions de gaz à effet de serre. La rénovation énergétique des logements doit s’accélérer pour y mettre un terme avec la mise en place d’aides financières incitatives.
  • créer des outils de pilotage et d’évaluation : tous les cinq ans, les mesures seront évaluées voire ajustées pour répondre aux ambitions fixées.

Pour mettre en oeuvre ces normes et les financer, avec notamment l’aide des collectivités, la France a débloqué un budget de 32,2 milliards d’euros pour 2020.

Les actions des collectivités territoriales

Fers de lance de la transition énergétique, les collectivités territoriales jouent un rôle décisif dans la politique climatique de la France. Elles déploient à l’échelle locale les mesures environnementales. Représentants 10% des émissions carbones selon l’ADEME, les collectivités territoriales sont à la fois consommatrice et productrice d’énergie, aménageuse et incitatrice. Les dépenses énergétiques des collectivités territoriales sont dues à la gestion des bâtiments publics (chauffage, éclairage, informatique) et de l’éclairage public. Les collectivités doivent donc agir sur leur consommation en recourant à la sobriété énergétique comme par exemple arrêter l’éclairage public à partir d’une certaine heure. En contrepartie, les collectivités s’impliquent dans le développement durable. Elles investissent dans la rénovation de leurs bâtiments en utilisant les énergies renouvelables mais aussi en installant des parcs éoliens ou photovoltaïques sur leur territoire. Elles ajustent la politique environnementale de l’Etat dans leurs aménagements urbains en favorisant les déplacements plus verts tel qu’aménager des pistes cyclables, installer des bornes de recharge électrique et en encourageant la rénovation massive des bâtiments communaux. Les collectivités territoriales doivent inciter le grand public à adopter une démarche écoresponsable. Cela passe par des actions de sensibilisation comme la Semaine Européenne du Développement Durable ou le soutien aux acteurs du territoire qui agissent en faveur de l’environnement.
Pour atteindre leurs objectifs, les collectivités territoriales ont un intérêt à s’approprier le photovoltaïque dans leur politique environnementale. Elles jouissent d’un large parc immobilier pouvant accueillir des installations photovoltaïques. 

L’offre 36 autoconsommation par TUCOENERGIE pour les collectivités

Afin d’accompagner les collectivités territoriales dans leur transition énergétique, TUCOENERGIE leur propose une offre en autoconsommation. L’autoconsommation permet de produire et consommer sa propre électricité. De ce fait, ce mode d’énergie donne l’occasion de s’inscrire dans un cercle vertueux. Issu du partenariat avec Reservoir Sun, le 36 autoconsommation est une solution innovante sur le marché du photovoltaïque. Cette offre en tiers investissement, à destination des collectivités territoriales, permet de passer aux énergies renouvelables sans effort. Le 36 autoconsommation met à disposition de la collectivités 36 kWc de panneaux photovoltaïques sur sa toiture pendant une durée de location de 15 ans. A son terme, la collectivité devient propriétaire de la centrale pour 1€ symbolique. Le 36 autoconsommation est une offre qui respecte les aspirations des collectivités territoriales en matière de politique environnementale. Cette offre permet de réaliser à la fois des économies d’énergie et des économies financières.

La place des collectivités territoriales dans la mise en oeuvre de la politique environnementale de la France est capitale. Non seulement en terme d’aménagement mais surtout en terme d’exemple. La proximité entre les collectivités territoriales et ses habitants facilite le développement de pratiques écoresponsables qui aideront à atteindre les objectifs climatiques fixés par la France.