Mère et fille jouant sur un lit

Diagnostic de Performance Énergétique : une évolution pour une suppression totale des passoires énergétiques ?

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) permet de connaître la performance énergétique de son logement. Il se présente sous forme d’une lettre de A à G, du plus sobre au plus énergivore. Le Diagnostic de Performance Énergétique permet également d’identifier les « passoires thermiques », des logements énergivores, ayant un DPE de F ou G. Selon le ministère de la Transition écologique, ce sont près de 5 millions de logements (soit 17% des 29 millions de résidences principales) qui sont concernés. Ces logements extrêmement consommateurs sont dans le collimateur du gouvernement, qui a décidé de prendre des mesures concrètes.

Le Diagnostic de Performance Énergétique : quels sont les nouveaux changements ?

La nouvelle réforme du Diagnostic de Performance Énergétique sera mise en vigueur le 1er juillet 2021. Premièrement, le DPE va devenir opposable juridiquement. Cela signifie qu’un locataire pourra faire un diagnostic afin de vérifier le DPE de son bien. S’il est différent de celui qui lui a été présenté, le bailleur sera jugé juridiquement responsable. De plus, le système de calcul du Diagnostic de Performance Énergétique change. Il ne sera plus possible de faire évaluer son logement avec la méthode « sur facture », car elle n’est pas jugée assez fiable. Seules les caractéristiques physiques comme l’isolation, la qualité du bâti, le système de chauffage ou encore le type de fenêtre pourront être comprises dans le calcul. En plus des précédents paramètres, la consommation de l’éclairage, la ventilation ou encore certains phénomènes thermiques (tel que l’effet du vent sur les murs extérieurs) seront pris en compte. Ces nouveaux changements permettront d’avoir un indicatif précis et commun à tous les logements, de manière à détecter concrètement les passoires thermiques et ainsi forcer les propriétaires à effectuer des travaux de mise en norme.

Diagnostic de Performance Énergétique : une évolution en faveur de l‘environnement

À partir des changements effectués sur le Diagnostic de Performance Énergétique, un calendrier a été mis en place afin d’entraver la vente ou la location des plus grandes passoires thermiques.

  • 2023 : les logements extrêmement consommateurs (plus de 450 kWh/m²) seront considérés comme indécents, et ne pourront donc plus être loués. Selon le gouvernement, 90 000 logements sont concernés
  • 2025 : les logements G ne seront plus considérés comme décents
  • 2028 : les logements F ne seront plus considérés comme décents

Le nouveau Diagnostic de Performance Énergétique : vers une décarbonation progressive du parc immobilier

Avec les récentes réglementations, et la Loi énergie-climat du 8 novembre 2019, le gouvernement semble vouloir faire la guerre aux passoires thermiques. Toutes ces obligations ont pour but de contraindre les propriétaires de logement extrêmement énergivores à effectuer des travaux de rénovations énergétiques. Selon le Ministère de la Transition Écologique, en France le secteur du bâtiment représente 44% de la consommation énergétique et 19% des émissions de gaz à effet. L’objectif du gouvernement est de faire disparaitre totalement les passoires thermiques d’ici 2030. Rappelons que la France s’est engagée à réduire par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, le bâtiment est donc un secteur majeur dans lequel elle doit agir rapidement.

Les solutions de TUCOENERGIE contre les passoires thermiques

Aujourd’hui, la rénovation énergétique globale permet de résoudre le problème des passoires thermiques. Grâce à sa plateforme OrÉe, TUCOENERGIE propose une étude énergétique détaillée du logement, afin de trouver des réponses personnalisées et concrètes aux pertes d’énergie. Tous les postes de dépenses énergétiques sont étudiés afin de soumettre des solutions adaptées à tous les logements. De plus, OrÉe se charge de présenter l’impact des services proposés, et les aides auxquelles le propriétaire est éligible. Il est ainsi facile pour ce dernier d’effectuer des travaux de rénovation énergétique en étant pleinement conscient de l’impact qu’ils apporteront sur sa facture, et sur son Diagnostic de Performance Énergétique.

Avec ce nouveau Diagnostic de Performance Énergétique, ce sont plus que des contraintes mais des sanctions que le gouvernement a décidé de mettre en place. Les propriétaires de passoires thermiques devront rapidement mettre aux normes leur logements s’ils veulent pouvoir continuer de les louer, ou de les vendre. Ils pourront pour cela toujours compter sur des aides de l’État. Ce nouveau DPE devrait donc, à terme, limiter et éradiquer les passoires thermiques.

TUCOENERGIE, entreprise labellisée Greentech Innovation, met ses services et compétences pour accélérer la transition énergétique. 

Vous avez un projet de rénovation énergétique globale ?

Contactez-nous pour construire ensemble votre projet.