bannière article de blog l'envert du numérique spéciale green love week

– À l’occasion de la Green Love Week, découvrez tous les gestes d’amour pour un numérique plus “green”- Le digital fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Au travail comme à la maison, son usage est partout et indispensable. Les atouts du digital ne sont plus à démontrer depuis longtemps. Mais savons-nous vraiment tout du numérique ?

Le numérique tout-puissant

Depuis son apparition, le numérique n’a eu de cesse de se développer. Au fil du temps, nous avons pu remarquer les nombreux avantages qu’offrent le digital. Les entreprises, de tout horizon, l’ont intégré en leur sein. Grâce au digital, les entreprises se sont dématérialisées en supprimant le papier, en favorisant la collaboration et la mobilité, en échangeant des informations plus rapidement. L’usage du digital rend donc plus performant, plus qualitatif, plus rapide le travail en entreprise. Il est perçu comme un facilitateur de vie tant pour le milieu professionnel que personnel. Le digital a rendu accessible ce qui ne l’était pas auparavant comme la culture, le savoir, la communication… De plus, il est créateur d’emploi. Une étude menée par Dell et l’Institut pour le futur, révèle que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. La puissance du numérique a pris de l’ampleur dans le milieu professionnel avec les startups Green Tech. Avec le réchauffement climatique, beaucoup misent sur le digital pour aider à améliorer la préservation de la planète. Cette nouvelle génération d’entrepreneurs veut montrer qu’il est possible de conjuguer numérique et écologie.

infographie-equipement-numerique

La face invisible du numérique

Derrière les bienfaits du numérique, celui-ci revêt un trait insoupçonnable; il pollue.
Cette pollution virtuelle est aujourd’hui estimée à 4% des émissions de gaz à effet de serre mondial. Le numérique est polluant à cause : 

  • de la fabrication des équipements numériques

Les appareils sont confectionnés avec des métaux rares qui épuisent les ressources naturelles de la Terre. L’assemblage des pièces demande également beaucoup d’énergie.  

  • d’une forte consommation électrique

Les ordinateurs, les smartphones, les data centers, les objets connectés, les serveurs, les réseaux… tous ces équipements sont énergivores. Le digital consomme, selon GreenIT, 5,5% de l’électricité mondiale.

  • des déchets d’équipement électrique et électronique (DEEE)

Ces déchets provenant des équipements digitaux en fin de vie sont considérés comme des déchets dangereux et donc difficiles à recycler. En 2016, 44,7 millions de DEEE ont été produits dans le monde d’après le Global E-waste Monitoring.

infographie-consommation-electrique-numerique

Des solutions existent pour un numérique plus vert

Il serait aujourd’hui compliqué de se passer d’internet et de nos équipements. Cependant, il est possible de surfer “vert”. Des solutions existent afin d’adopter une attitude éco-responsable face à l’ampleur du numérique dans notre vie. La pollution numérique peut-être réduite pour chaque étape de son fonctionnement. 

Il existe 3 familles de solutions :

  • l’éco-conception des services numériques

Propose des conceptions de logiciels plus vertueuses

  • la sobriété numérique

Utilise internet de manière plus responsable

  • l’équipement

Prolonge la durée de vie de nos équipements

Adopter de nouveaux réflexes aurait pour conséquence de réaliser des économies d’énergie et contribuerait ainsi à freiner l’augmentation de la pollution numérique. 

Le numérique génère une pollution mais celle-ci peut être contrebalancée en utilisant des solutions plus responsables en accord avec le respect de l’environnement.
Suivez-nous toute la semaine sur nos réseaux sociaux pour connaître les gestes à adopter pour être le parfait éco-internaute !