banniere blog energies fossiles versus énergies renouvelables

La transition énergétique se définit comme un changement des modes de production et de consommation de l’énergie. Cet objectif écologique a été officiellement fixé par les accords de Paris en 2015, dans la politique des pays signataires. Toutefois, la survenue imprévisible de la pandémie de coronavirus remet-elle en question la transition énergétique amorcée par les Etats ?

Transition énergétique : un recul envisagé ?

Le coronavirus a interrompu les activités humaines et industrielles. La transition énergétique opérée par les énergies renouvelables tels que l’éolien ou le solaire est donc impactée par cette pandémie. En effet, la Chine, premier producteur de panneaux photovoltaïques et de systèmes éoliens a dû ralentir sa production. L’incidence portée sur l’approvisionnement porte donc préjudice aux acteurs du secteur énergétique. Selon un rapport dévoilé à la mi-mars par Bloomberg New Energy and Finance (BNEF), pour la première fois depuis 1980, les nouvelles installations de panneaux solaires devraient reculer en 2020. Et même chose du côté des installations éoliennes qui devrait subir un ralentissement de 6,5% au niveau mondial selon une étude du cabinet Wood Mackenzie. De plus, le confinement d’une partie de la planète depuis deux mois a fait chuter l’économie mondiale. Les bourses n’ont jamais été à un niveau aussi bas. Selon la directrice générale du Fonds monétaire internationale, Kristalina Georgieva, la crise du coronavirus est la pire depuis celle de la Grande Dépression en 1929. Avec une économie mise à mal, de nombreux gouvernements affichent la volonté de rattraper les retards de croissance. Les secteurs les plus touchés par cette crise comme l’industrie, l’aviation et le transport vont vouloir se rétablir rapidement. D’autant plus que le prix des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) est en forte baisse. Ce qui donne davantage de crédit à réinvestir dans les énergies fossiles plutôt que dans la transition énergétique.

Transition énergétique : cap sur un monde durable

Malgré un retour rapide à la normal voulu par tous, il n’est pas exclu de prendre en considération les enjeux environnementaux. L’appel à maintenir la feuille de route de l’objectif 0 carbone d’ici 2050 est soutenu par beaucoup de défenseurs du climat à commencer par la France. La ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, à réaffirmer l’engagement de la France dans sa politique de transition énergétique. Des mesures ont été annoncées pour soutenir la filière photovoltaïque : délais additionnels, maintien des tarifs d’achat pour trois mois, appels d’offres décalés. Pour bon nombre des défenseurs de l’environnement, la crise du coronavirus donne une occasion unique de prendre les bonnes directions et de repenser complètement notre modèle énergétique désuet. En effet, celle-ci a montré les limites de la dépendance aux pays producteurs de matières premières. Ainsi le recours à une politique de transition énergétique, par le biais des énergies renouvelables, favoriserait l’indépendance en énergie des pays. De plus, les coûts liés à la transition énergétique ont baissé ces dernières années et seraient plus rentables. Selon le rapport de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), si les gouvernements optent pour une relance écologique, cela coûterait 17 500 milliards d’euros de plus que les plans actuels envisagés mais aurait un bénéfice d’au moins 46 000 milliards d’euros d’ici 2050. Autrement dit, accélérer la transition énergétique permettrait d’offrir un modèle économique prospère et vertueux.

TUCOENERGIE, l’énergie de demain

TUCOENERGIE, acteur de la transition énergétique, propose des solutions d’économies d’énergie depuis 10 ans. Nos valeurs fondées sur la préservation de l’environnement nous ont poussé à agir. Agir pour créer un monde nouveau, un monde plus propre. Nous sommes en première ligne pour aider à accélérer la transition énergétique. C’est pourquoi nous mettons notre expertise, notre expérience et notre savoir au faire au service des particuliers, des entreprises et des collectivités. Parce que demain c’est maintenant, il nous faut agir rapidement. Notre vœu le plus cher est l’accès pour tous à une énergie propre. Ainsi, notre mission, depuis notre création, est celle d’accompagner tous les Français vers la transition énergétique. 

Le coronavirus nous incite à réfléchir et à remettre en question nos habitudes. Les gouvernements vont devoir choisir entre reconstruire une économie rapidement ou repenser un nouveau modèle économique plus durable. Il serait regrettable de mettre de côté les efforts qui ont déjà été réalisés. Saisissons l’opportunité d’accélérer la transition énergétique et assurer aux jeunes générations un avenir plus respirable.