Installation de panneaux solaires sur toit en tuilesInstallation de panneaux solaires sur toit en tuiles

Tout savoir sur l'autoconsommation avec panneau solaire

Faire le choix d’une installation de panneaux solaires en autoconsommation présente de nombreux intérêts : économie sur votre facture d’électricité, avantages environnementaux, rentabilité intéressante… Dans ce guide, TUCOENERGIE vous explique tout ce qu’il faut savoir sur votre future installation photovoltaïque en autoconsommation.

Panneau solaire en autoconsommation : les chiffres clés

Avant de rentrer dans le vif du sujet, TUCOENERGIE vous propose un petit état des lieux de l’électricité photovoltaïque. D’après le baromètre 2021 des énergies renouvelables en France d’Observ’ER :
  • 26,5 % des installations photovoltaïques de France métropolitaine étaient en autoconsommation (pour au moins une partie de leur production) à la fin du troisième trimestre 2021.
  • Sur ce même troisième trimestre 2021, 165 GWh d’électricité photovoltaïque ont été autoconsommés par les producteurs, soit 3,3 % de la production photovoltaïque du trimestre.
  • Les installations en autoconsommation totale en ont produit 109 GWh, soit près des deux tiers du total autoconsommé.

Autoconsommation solaire : de quoi s’agit-il ?

L’autoconsommation solaire consiste à consommer l’électricité produite par le biais de vos panneaux photovoltaïques. Ainsi, l’électricité est prioritairement utilisée localement, pour répondre aux besoins de votre foyer en matière d’électricité.


On distingue 2 types d’autoconsommation :

  • L’autoconsommation “totale” vise à consommer toute l’électricité générée par l’installation photovoltaïque ou solaire. Attention, il n’est aujourd’hui pas possible de parler vraiment d’une autoconsommation totale. En effet, même en s’organisant au mieux afin de produire pendant les heures d’ensoleillement et de stocker l’électricité dans une batterie solaire, il restera toujours une part d’électricité qui ne sera pas consommée.
  • L’autoconsommation partielle implique de consommer la plus grande part possible de l’électricité produite par les panneaux. Lorsqu’elle n’est pas consommée sur place et sur le moment, l’électricité rejoint le réseau électrique public. On parle d’ailleurs plus précisément d’une autoconsommation avec revente de surplus.

La question : j’habite dans le nord de la France, est-ce que je peux réaliser une installation en autoconsommation ?

Oui, contrairement à ce que l’on peut croire, l’ensemble du territoire français est adapté à la production photovoltaïque et donc à l’autoconsommation. La France dans son ensemble dispose ainsi de conditions d’ensoleillement idéales. Vous pouvez donc procéder normalement à l’installation de panneaux solaires. Il convient seulement de trouver la disposition (emplacement, inclinaison des panneaux solaires, type de pose etc.) et le matériel le plus adapté à vos besoins et à votre situation.

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques en autoconsommation ?

Le fonctionnement des panneaux photovoltaïques est très simple :

  1. Les panneaux solaires captent les photons dans les rayonnements du soleil.
  2. Grâce à leurs cellules photovoltaïques, les modules transforment cette énergie en courant continu.
  3. Pour être consommé par vos équipements électriques (ou rejoindre le réseau public, ou être stocké dans des batteries solaires), ce courant continu est transformé en courant alternatif, au moyen d’un onduleur.
  4. L’électricité produite est consommée, en direct et en priorité, par vos équipements électriques (éclairage, plaques de cuisson, lave-linge, lave-vaisselle, borne de recharge de véhicules électriques…).
Schéma fonctionnement panneau solaireSchéma fonctionnement panneau solaire

Que fait-on de l’électricité produite, mais non consommée sur place ?

Afin d’optimiser au maximum votre consommation d’électricité, vous pouvez choisir de programmer vos équipements électriques afin de les faire fonctionner lors du pic de production solaire de votre installation. Sinon, deux choix s’offrent à vous : l’électricité non utilisée rejoint le réseau électrique public ou est stockée dans une batterie solaire. Dans le cadre d’une autoconsommation, votre intérêt reste toujours d’obtenir de bons taux d’autoconsommation et taux d’autoproduction.

Taux d’autoconsommation et le taux d’autoproduction : qu’est-ce que cela signifie ?

Il s’agit de deux notions essentielles à bien comprendre lorsque l’on souhaite se lancer dans un projet d’autoconsommation.

  • Le taux d’autoconsommation est le rapport entre la production d’électricité permise par vos panneaux solaires et celle consommée directement sur place. Selon un rapport de l’Ademe, le taux d’autoconsommation moyen pour un particulier est de 20 à 50 %.
  • Le taux d’autoproduction correspond quant à lui à la part d’électricité produite par vos panneaux par rapport à votre consommation totale d’électricité.

Ces taux font écho à la rentabilité de votre production, il convient alors de bien les prendre en compte tout au long de votre projet solaire.

Pourquoi choisir l’autoconsommation solaire ?

Une facture d’électricité réduite grâce à l’autoconsommation

L’électricité que vous produisez avec votre installation photovoltaïque vous permet d’être moins dépendant du réseau public. À l’heure où le prix de l’électricité est souvent instable, cela n’est pas négligeable. De ce fait, faire le choix de l’autoconsommation solaire vous assure de réduire votre facture d’électricité immédiatement, au prorata de votre taux d’autoproduction.

Un surplus réinjecté dans le réseau d’électricité public

Vous n’utilisez pas toute l’électricité produite par vos panneaux solaires ? Pas de problème ! Le surplus d'électricité non consommée, issue de votre production, peut rejoindre le réseau public et être revendu à EDF OA ou une entreprise de distribution locale. À la clé, un revenu supplémentaire pour votre foyer, avec un prix de rachat fixe, sur une durée de 20 ans.

Un pas vers la transition énergétique

En utilisant une source d’énergie renouvelable pour produire une partie de votre électricité, vous vous engagez pour la transition énergétique et vous réduisez votre impact sur l’environnement. D’autant que l’électricité verte que vous produisez est issue de panneaux photovoltaïques : aujourd’hui, le taux de valorisation des matières qui le compose atteint 95 % (source : étude sur le solaire du Ministère de la Transition Energétique).

Un projet bénéfique sur le long terme

Votre installation solaire a une durée de vie de plus de 20 ans. À ce titre, vous bénéficiez de tous les avantages évoqués précédemment pendant toute cette période. Une fois l’amortissement de l’installation solaire réalisé, vous n’avez plus qu’à en profiter.


Comme chaque choix de production d’électricité, l’utilisation de panneaux solaires pour une autoconsommation présente aussi certains inconvénients.

Picto fleche

De bonnes habitudes à prendre au quotidien

Pour profiter pleinement de votre installation photovoltaïque ou solaire en autoconsommation, certaines de vos habitudes doivent être modifiées. En effet, la production d’électricité de vos panneaux solaires s’effectue essentiellement dans la journée. Pour autoconsommer un maximum de votre électricité lors du pic de production, il est donc recommandé de programmer certains équipements consommateurs d’électricité pendant la journée : lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge, borne de recharge pour véhicule électrique…
Picto fleche

Un investissement important

Même si les installations solaires sont de plus en plus accessibles en termes de prix, grâce aux progrès technologiques notamment, il s’agit d’un projet coûteux au départ. Néanmoins, une bonne préparation de votre projet vous permettra d’avoir une idée précise du budget à consacrer à votre installation solaire. Vous aurez également un aperçu de sa rentabilité sur le long terme, notamment en prenant en compte les aides financières et la vente du surplus de l’électricité non consommée.

Des aides pour financer son projet d’autoconsommation solaire

Parce que votre projet d’autoconsommation participe à la transition énergétique, différentes aides financières sont à votre disposition pour réduire votre investissement.

La prime à l’autoconsommation

Vous avez fait le choix de l’autoconsommation avec revente de surplus et vous voulez lancer votre projet ? L’État a mis en place une prime à l’investissement attribuée dans le cadre d’une installation solaire en autoconsommation (avec revente de surplus, donc). Le montant de cette prime à l’autoconsommation dépend de la puissance totale de votre installation et son versement est étalé sur une durée de 5 ans.

Montant de la prime à l’autoconsommation avec revente de surplus
(du 01/08/2022 au 31/10/2022)
Puissance ≤ 3 kWc430€/kWh
Puissance ≤ 9 kWc320€/kWh
Puissance ≤ 36 kWc180€/kWh
Puissance ≤ 100 kWc90€/kWh

Les aides des collectivités locales

Pour vous encourager dans votre projet solaire, votre ville ou votre région peut aussi vous proposer des aides. Chaque collectivité a une politique qui lui est propre à ce sujet. Il convient de vous tourner vers votre mairie pour en savoir plus sur les dispositifs existants. À noter : les aides locales ne peuvent pas se cumuler avec les aides nationales (comme la prime à l’autoconsommation).

TVA réduite

Pour une puissance totale inférieure ou égale à 3 kWc, vous pouvez également bénéficier d’un taux de TVA réduit à 10 % pour votre installation. Certaines conditions sont à réunir : votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans et la pose des équipements doit être assurée par un professionnel certifié RGE QualiPV (Reconnu Garant de l’Environnement).

Vente du surplus d’électricité non consommée

En plus des aides précédemment évoquées, vous pouvez aussi compter sur la revente du surplus de l’électricité produite pour rentabiliser plus rapidement votre investissement. Pour ce faire, vous passez un contrat avec EDF OA (Obligation d’Achat) ou une Entreprise Locale de Distribution (ELD). Le prix d’achat est fixé par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) et est valable pendant toute la durée du contrat, à savoir 20 ans.

Autoconsommation avec vente de surplus
(du 01/08/2022 au 31/10/2022)
Puissance ≤ 3 kWc0,10€/kWh
Puissance ≤ 9 kWc0,10€/kWh
Puissance ≤ 36 kWc0,06€/kWh
Puissance ≤ 100 kWc0,06€/kWh

Financement de panneaux photovoltaïques en autoconsommation : un exemple pour mieux comprendre

Imaginons Monsieur A et Madame B. Ils sont voisins et ont :

  • la même maison, avec une exposition et un ensoleillement identiques ;
  • la même consommation en électricité (5 000 kWh par an) ;
  • et de ce fait : la même facture électrique annuelle (5 000 x 0.189 €) de 945 € (soit une mensualité de 78.75 €).
Schéma consomationSchéma consomation

Madame B décide un jour d’installer des panneaux photovoltaïques chez elle, pour produire 5 000 kWh avec un taux d’autoconsommation de 50 %. Sur toute l’année, Madame B va donc :

  • utiliser en tout 2 500 kWh de sa production d’électricité ;
  • réinjecter dans le réseau 2 500 kWh.
Schéma production et reventeSchéma production et revente

Côté finances, Madame B pourra bénéficier des gains suivants :

  • Son économie de 2500 kWh d’autoconsommation (2500 x0.189) soit 472,50 € ;
  • Sa revente des autres 2500 kWh produits non utilisés (2500 x 0,10 €) soit 250 € ;
  • Sa prime à l’autoconsommation, sur les 5 premières années de production, de 320 €.

Pour Madame B, le gain total est donc de : 472,50 + 250 + 320 = 1042,50€

Schéma gain après reventeSchéma gain après revente

Moins sa dépense électrique les 365 nuits (472,50 €), cela fait donc un gain final de 570 € !
Madame B aura donc une facture électrique globale de 405 € et une mensualité de 33,75 € (945 € – 570 €) = soit 375 € (mensualité de 31,25 €)

Picto Bon A Savoir
Bon à savoir
Cet avantage est simulé avec une inflation de 0 %. Plus l’inflation grimpe et plus Madame B rentabilise son installation !

Se faire accompagner pour une installation photovoltaïque en autoconsommation

Pour profiter de tous les avantages du photovoltaïque et vous permettre de rentabiliser au mieux votre installation solaire, il convient de bien se faire accompagner tout au long de votre projet solaire et de faire les bons choix. TUCOENERGIE, expert en solutions d’efficacité énergétique, vous propose un accompagnement complet, dont voici les étapes.

  1. En quelques clics, prenez RDV gratuitement pour une étude énergétique avec un expert TUCOENERGIE. Le but ? Identifier l’ensemble de vos besoins en énergie et recueillir certaines informations relatives à votre logement. A l’issue de cet échange, vous recevez un devis gratuit prenant en compte vos besoins et les spécificités de votre logement (surimposition, intégration au bâti recommandée, etc.).
  2. Un auditeur énergétique se rend ensuite chez vous afin de confirmer la faisabilité de votre projet solaire et vérifier que toutes les conditions sont réunies pour vous offrir l’installation photovoltaïque la plus performante et rentable possible.
  3. Vous vous lancez dans votre projet solaire avec TUCOENERGIE ? Nos chargés de projet réalisent pour vous toutes les démarches relatives à votre future installation en autoconsommation ainsi que vos dossiers de demande d’aides financières.
  4. Enfin, un professionnel TUCOENERGIE qualifié RGE QualiPV réalise l’installation de tout le matériel nécessaire à votre projet d’autoconsommation solaire.

Avec TUCOENERGIE, profitez du matériel photovoltaïque dernière génération

  • Des produits de qualité avec des panneaux solaires monocristallins full black très performants, permettant d’atteindre le meilleur rendement du marché, de l’ordre de 18 à 22 % (source : Ministère de la Transition écologique). Ces panneaux photovoltaïques sont garantis pendant 25 ans.
  • Un micro-onduleur ou un optimiseur qui, contrairement à un onduleur de chaîne ou centralisé, permettent de rendre vos panneaux photovoltaïques indépendants. En cas d’ombrage partiel, c’est ainsi uniquement le module impacté qui réduit sa production. L’optimiseur a en plus l’avantage d’être sans limites de puissance et d’offrir des fonctionnalités intéressantes à votre installation solaire. Ces deux technologies sont garanties 25 ans contre 10 ans pour un onduleur de chaîne ou centralisé.

Découvrez les guides similaires

Le guide de l’autoconsommation avec panneau solaire

8 minutes de lecture

Sommaire

action-arrow