L'isolation à 1 euro pour les locataires : quelles aides pour remplacer cette offre ?L'isolation à 1 euro pour les locataires : quelles aides pour remplacer cette offre ?

L'isolation à 1 euro pour les locataires : quelles aides pour remplacer cette offre ?

Les offres d’isolation à 1 euro, pour un locataire ou un propriétaire, ne sont plus disponibles à l’heure actuelle. Car, oui, il était possible d’isoler son logement pour 1 euro symbolique jusqu’en 2021. Dans ce guide, TUCOENERGIE vous explique en quoi consistaient ces offres et vous informe sur les aides accessibles aux locataires, pour une isolation des combles ou des planchers bas, en 2022.

Isolation à 1 euro pour un locataire en 2022 : une offre suspendue

Jusqu’en juillet 2021, on pouvait, sous certaines conditions, bénéficier d’une isolation pour 1 euro symbolique. Pour les locataires et les propriétaires, ces offres commerciales étaient particulièrement intéressantes puisqu’elles permettaient d’obtenir un reste à charge de seulement un euro, lors de la réalisation de travaux d’isolation thermique des combles ou des planchers bas de leur maison. Des travaux qui, bien que très efficaces, se révèlent généralement coûteux pour de nombreux ménages.

Isolation à 1 euro pour propriétaire ou locataire : comment c’est possible ?

Il ne s’agissait pas d’une arnaque : l’isolation à 1 euro, pour un locataire ou un propriétaire, a vraiment existé. Alors, concrètement, comment était-il possible de ne payer qu’un euro pour de tels travaux dans sa maison ? En fait, l’isolation à 1 euro, pour les locataires ou les propriétaires, était possible grâce à une aide spécifique : le Coup de pouce Isolation.

Picto fleche

Coup de pouce Isolation : le dispositif à l’origine de l’isolation à 1 euro pour les locataires et les propriétaires

Après la loi POPE (programme fixant les orientations de la politique énergétique) de 2005 est né le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Avec ce mécanisme, les entreprises du secteur de l’énergie ont l’obligation de réaliser des économies d’énergie. Pour ce faire, elles doivent notamment encourager et accompagner tous les consommateurs dans leurs travaux de rénovation énergétique. Si elles ne le font pas, l’État peut leur imposer de lourdes sanctions financières. De ce fait, pour éviter cela, elles proposent aux consommateurs des aides qui peuvent prendre différentes formes, dont la plus connue est la prime CEE (ou prime énergie).

À partir de 2017, le dispositif évolue et le principe du Coup de pouce économies d’énergie fait son apparition. Ce sont ces primes CEE bonifiées qui permettaient ainsi aux entreprises de proposer des offres d’isolation à 1 euro, pour le locataire ou le propriétaire d’un logement.

Picto fleche

Quelles étaient les conditions à remplir pour bénéficier d’une isolation à 1 euro ?

Les primes CEE est un dispositif relativement ouvert, dans la mesure où, tous les ménages peuvent en bénéficier : propriétaires ou locataires, pour une résidence principale ou secondaire, pour une maison ou un appartement. Il faut néanmoins pouvoir répondre à l’exigence suivante : le logement dans lequel sont réalisés les travaux doit avoir été achevé il y a plus de 2 ans.

En revanche, il est à noter que le montant de l’aide accordée dépend, en partie, des revenus du demandeur. Les ménages les plus modestes reçoivent ainsi une prime plus importante que les autres ménages. Ainsi, l’offre d’isolation à 1 euro n’était pas accessible à tous les bénéficiaires. Seuls les plus modestes pouvaient en profiter réellement.

Pourquoi les offres isolation à 1 euro n'existent plus ?

Obtenir une isolation à 1 euro en tant que locataire n’est plus possible, car de nombreuses pratiques malveillantes ont été recensées. Parce que ces offres connaissaient un grand engouement chez les particuliers, des entreprises peu scrupuleuses se sont notamment lancées dans du démarchage abusif par téléphone. De même, certains professionnels effectuaient des travaux à la va-vite pour récupérer le plus de primes possibles. À la fin, il arrivait d’avoir des isolations mal réalisées et donc, des particuliers insatisfaits des travaux réalisés dans leur maison. Face au grand nombre de plaintes, le gouvernement a alors modifié le dispositif qui permettait d’obtenir une isolation à 1 euro pour les locataires ou les propriétaires.

Quelles aides financières pour isoler un logement quand on est locataire en 2022 ?

À défaut de pouvoir bénéficier d’une isolation à 1 euro, en tant que locataire, vous pouvez vous appuyer sur certaines aides financières disponibles actuellement, à savoir :

  • la prime CEE ;
  • la TVA à 5,5 % ;
  • le chèque énergie.
Picto Bon A Savoir
Bon à savoir
Bonne nouvelle, ces 3 aides peuvent se cumuler pour vous permettre de réduire au maximum votre reste à charge !

Si des aides pour l’isolation des combles existent donc bel et bien en 2022, il est à noter qu’un locataire ne peut pas être éligible à d’autres dispositifs existants comme MaPrimeRénov’ ou l’éco-prêt à taux zéro. Ces dernières sont exclusivement réservées aux propriétaires.

La prime CEE

Même si le Coup de pouce Isolation et les offres d’isolation à 1 euro ne sont plus disponibles, la prime CEE est quant à elle toujours d’actualité. De ce fait, il est toujours possible de bénéficier d’une aide des fournisseurs d’énergie lorsque l’on souhaite engager des travaux d’isolation dans un logement, même lorsque l’on est locataire. Le montant qui peut être versé dans ce cadre dépend des travaux réalisés, de la localisation du logement et des ressources financières du demandeur.

Comment un locataire peut-il bénéficier de la prime CEE ?
Pour obtenir la prime énergie lors de travaux d’isolation de votre maison, vous devez simplement vous rapprocher d’un fournisseur d’énergie ou d’un mandataire, comme TUCOENERGIE.

La TVA à taux réduit à 5,5 %

Lorsque l’on engage des travaux de rénovation dans un logement, on bénéficie généralement d’une TVA à 10 %. Si ces travaux permettent de réduire votre consommation d’énergie, comme c’est le cas lors d’un projet d’isolation thermique, on peut alors profiter d’une TVA à 5,5 %. Cette TVA à taux réduit s’applique aussi bien sur le coût du matériel que sur la main d’œuvre.

Comment bénéficier de la TVA à 5,5 % en tant que locataire ?
Pour obtenir une TVA à taux réduit à 5,5 %, votre habitation doit avoir été achevée 2 ans avant le début de vos travaux d’isolation. Le professionnel chargé des travaux vous transmet alors un document, à signer, pour attester de cela. Il applique ensuite la TVA réduite directement sur ses factures.

Le chèque énergie

Chaque année, les ménages modestes, qu’ils soient locataires ou propriétaires, reçoivent un chèque énergie, par courrier. Ce chèque énergie peut être utilisé dans l’année qui suit sa réception, soit pour payer des factures d’énergie (électricité, gaz…), soit pour réduire le reste à charge d’une facture de travaux de rénovation énergétique dans le logement. Il convient alors de le transmettre au professionnel en charge de vos travaux d’isolation, qui déduit son montant directement de sa facture. Pour l’année 2022, les bénéficiaires ont pu recevoir un chèque allant de 48 à 277 €.

Comment bénéficier du chèque énergie lorsque l’on est locataire ?
Il s’agit d’une aide nominative : aucune démarche n’est à effectuer pour pouvoir en bénéficier. L’éligibilité à cette aide dépend uniquement des informations transmises à l’administration fiscale.

Picto fleche

Artisan RGE : une condition d’éligibilité indispensable

Toutes les aides évoquées ici sont conditionnées par le respect de certaines exigences. Parmi elles, la réalisation des travaux par un professionnel disposant d’une qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Si la certification RGE est impérative pour vous donner accès aux aides financières dédiées à la rénovation énergétique, c’est aussi pour vous un gage de qualité. Les connaissances et le savoir-faire du professionnel assurent vos futures économies d’énergie.

L’isolation thermique des combles : une priorité pour réaliser des économies d’énergie

Si l’isolation des combles pour 1 euro a connu un tel succès chez les particuliers, c’est aussi parce qu’il s’agit d’un projet efficace. En effet, dans un logement mal isolé, les pertes de chaleur s’effectuent principalement au niveau de la toiture. L’isolation des combles permet alors de réduire jusqu’à 30 % votre facture de chauffage. À la clé, c’est aussi plus de confort, hiver comme été, pour les occupants et une habitation plus respectueuse de l’environnement.

Picto Bon A Savoir
Bon à savoir
Les murs représentent 20 à 25% des déperditions thermiques de votre maison, et les sols 7 à 10%. C’est pourquoi, afin d’améliorer la performance énergétique de votre logement, il est fortement recommandé d’effectuer une isolation thermique par l’extérieur en priorité puis d’effectuer l’isolation de vos planchers bas par exemple.

TUCOENERGIE vous accompagne dans vos démarches

Si vous vivez en ce moment dans un logement qui nécessite certains travaux de rénovation énergétique, TUCOENERGIE peut vous proposer un accompagnement clé-en-main, et ce que vous soyez propriétaire ou locataire. L’isolation à 1 euro n’existe plus, mais des solutions sont disponibles afin de faciliter la mise en œuvre de vos travaux d’économies d’énergie. C’est pour cette raison que les équipes de TUCOENERGIE se tiennent à votre disposition tout au long de votre projet de rénovation et vous offrent un suivi personnalisé intégrant :

  • une étude énergétique du logement concerné par les futurs travaux ;
  • une recherche de financements pour réduire votre reste à charge ;
  • le montage de vos dossiers de demandes d’aides financières ;
  • des travaux d’isolation thermique réalisés par un artisan disposant de la mention RGE ;
  • le montant des aides auxquelles vous êtes éligible directement déduit de la facture de vos travaux.

L'isolation à 1 euro pour les locataires : quelles aides pour remplacer cette offre ?

5 minutes de lecture

Sommaire

action-arrow