Tout savoir sur l’isolation des combles aménageablesTout savoir sur l’isolation des combles aménageables

Tout savoir sur l'isolation sous rampants

Vous aimeriez réduire votre facture de chauffage et améliorer votre confort thermique tout au long de l’année ? L’isolation des rampants apparaît comme une excellente solution. Principe, avantages et inconvénients, techniques utilisées, prix, aides financières disponibles pour ce type de travaux… Dans ce guide, TUCOENERGIE vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation sous rampants.

Qu’est-ce que l’isolation sous rampants ?

L’isolation des rampants est une méthode qui consiste à insérer une (ou deux) couches de matériau isolant au niveau des chevrons (par-dessous, par-dessus ou les deux en fonction de la configuration de votre logement) qui composent la charpente intérieure… Parce qu’elle permet de conserver toute la surface au niveau du sol, c’est souvent la technique d’isolation privilégiée lorsque l’on souhaite aménager des combles ou les rénover, lorsqu’ils sont déjà habités. Par ailleurs, ce type d’isolation peut aussi convenir pour une isolation des combles perdus.

La toiture, une source de déperdition de chaleur importante

Dans un logement, le toit constitue la zone par laquelle les pertes de chaleur peuvent être les plus conséquentes, particulièrement si ce dernier n’est pas isolé de manière optimale. Pourquoi ? Parce que, comme on le dit généralement : la chaleur monte. Dans une maison ancienne, c’est donc habituellement à ce niveau qu’il convient de réaliser, en priorité, une isolation visant à mieux conserver la chaleur dans l’intérieur de l’habitation. À la clé, on peut réduire sa consommation de chauffage de 25 à 30 % et ainsi réaliser des économies d’énergie conséquentes.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l'isolation des rampants ?

L’isolation sous rampants présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients qu’il convient d’évoquer.

Les avantages de l’isolation sous rampants

  • Elle offre une meilleure performance énergétique globale à votre habitation, en réduisant efficacement les déperditions de chaleur et en traitant les ponts thermiques (points de rupture dans l’isolation).
  • De ce fait, elle vous permet ainsi de réaliser des économies mesurables sur votre facture de chauffage.
  • Parce qu’elle vous assure de consommer moins d’énergie tout au long de l’année, l’isolation sous rampants permet de diminuer votre impact environnemental.
  • Son prix est relativement modéré, d’autant que des aides financières existent pour financer ce type de travaux.
  • Elle permet d’améliorer votre confort, hiver comme été.
  • Comme tous travaux d’efficacité énergétique, l’isolation des rampants permet d’augmenter la “valeur verte” de votre bien.

Les inconvénients

  • Avec la superposition de couches d’isolant, l’isolation des combles sous rampants peut amener à une perte de hauteur sous plafond.
  • Elle entraîne également une gêne momentanée pour les occupants, car les combles sont inaccessibles pendant toute la durée des travaux.
  • Dans certains cas, une isolation sous rampants n’est pas envisageable  : il peut alors être nécessaire de réaliser une isolation thermique par l’extérieur, souvent plus coûteuse.

Comment isole-t-on des rampants de toiture ?

En fonction de la disposition de vos combles et de la configuration de votre toiture, plusieurs méthodes peuvent être employées pour corriger l’isolation thermique de vos rampants.

Des travaux qu’il est préférable de confier à un professionnel RGE

D’abord, sachez qu’il est très vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour améliorer l’isolation des rampants de toiture. Pourquoi ? Pour engager ce type de projet, il est impératif de vérifier l’état général de la charpente, qui doit être saine, pour contrer tout problème d’étanchéité. De même, pour qu’elle soit efficace, votre isolation doit être réalisée en prenant en compte certains paramètres techniques (traitement des ponts thermiques, prise en compte des problématiques de condensation…).

De plus, l’intervention d’un artisan disposant du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), formé aux problématiques d’efficacité énergétique, est toujours recommandée. Ce dernier sera ainsi en mesure de vous proposer la technique la plus adaptée à votre situation. Lorsque vous souhaitez avoir accès aux aides financières dédiées aux travaux d’isolation des rampants de toiture, la certification RGE du professionnel RGE réalisant les travaux est obligatoire.

Les techniques d’isolation de rampants sous toiture

Deux principales méthodes sont employées lorsqu’il est question d’isoler des rampants :

  • l’isolation avec des panneaux ou rouleaux isolants ;
  • l’isolation par insufflation, avec un isolant en vrac.
Picto fleche

L’isolation avec des panneaux ou des rouleaux isolants

Cette technique consiste à installer un isolant (laine de bois, laine de roche ou de verre par exemple), présenté sous forme de panneaux ou de rouleaux, entre les différentes poutres qui composent votre toiture. Le but est alors de les disposer de manière à limiter au maximum les ponts thermiques, à savoir en suivant le mieux possible la structure initiale de la toiture.

Généralement, et lorsque cela est possible, on recommande de superposer deux couches d’isolant (souvent entrecroisées et séparées par des contre-chevrons) pour atteindre un niveau de performance optimal. Une fois l’isolant mis en place, le professionnel le recouvre avec une membrane pare-vapeur qui permet de limiter les risques de condensation. Enfin, l’artisan dispose un parement pour dissimuler le tout.

Picto fleche

L’isolation par insufflation, avec un isolant en vrac

La méthode de l’isolation des rampants implique d’utiliser un matériau isolant en vrac (ouate de cellulose, laine de bois, laine de verre ou encore de roche) que l’artisan injecte, grâce à la pression, entre la structure du toit et le (futur) plafond. Pour ce faire, il installe des rails et des contres-chevrons qui servent à contenir une membrane étanche à l’air dans lequel est alors projeté l’isolant. La plupart du temps, cette membrane est directement constituée d’un frein vapeur. Cette solution par insufflation est, elle aussi, intéressante puisque, lorsqu’il est projeté à une bonne densité, l’isolant épouse la structure des rampants de façon optimale. Pour finir, l’artisan met en place un parement, en plâtre ou en bois, en fonction de votre choix et de vos goûts.

Picto Avantages
La question : qu'est ce que la résistance thermique d'un isolant ?
Il s’agit d’une notion à connaître lorsque l’on envisage de se lancer dans des travaux d’isolation thermique chez soi. La résistance thermique (R) d’un isolant est un indicateur de performance. Elle prend en compte l’épaisseur du matériau ainsi que sa capacité à conduire la chaleur. Plus R est grand et plus l’isolant utilisé sera performant.
Picto fleche

Isoler les rampants oui, mais pas sans bien ventiler

Comme tout projet d’isolation thermique, l’isolation de rampants sous toiture nécessite de disposer d’une bonne ventilation. En effet, en améliorant l’enveloppe de votre habitation, vous la rendez plus étanche à l’air. Quelle que soit la technique utilisée pour votre chantier, il est alors très vivement conseillé de songer à installer une VMC pour maintenir une qualité de l’air optimale.

Les matériaux utilisés pour ce type de travaux d’isolation

Comme nous l’avons vu précédemment, l’isolation des rampants de toiture implique la pose de matériaux présentés sous forme de panneaux, de rouleaux ou pouvant être insufflés (isolant en vrac). Comme pour tous les travaux d’isolation, on distingue 3 familles d’isolants : ceux issus de la pétrochimie, les isolants minéraux et les isolants biosourcés ou issus du recyclage.

Pour une isolation de combles sous rampants, et en fonction de la technique employée, on pourra notamment utiliser :

  • la laine de verre ;
  • la laine de roche ;
  • le polystyrène expansé ou extrudé ;
  • le polyuréthane ;
  • la ouate de cellulose ;
  • la laine de bois.

Chacun de ces isolants dispose de qualités et de caractéristiques propres (efficacité thermique, confort d’été, résistance au feu ou aux rongeurs, matériau issu du recyclage…) que l’artisan pourra évoquer avec vous lors de sa première visite technique. Certains ont par ailleurs l’avantage de se présenter sous différentes formes (en vrac, en panneaux ou en rouleaux). Le professionnel en charge de vos travaux sera en mesure de vous conseiller sur l’isolant thermique qui conviendra le mieux à votre projet.

Combien coûte une isolation des combles rampants ?

L’investissement que représente ce type de projet d’efficacité énergétique dépend de nombreux facteurs (technique employée, matériau choisi, prix fixé par le professionnel intervenant chez vous, surface d’isolant à poser, spécificités architecturales…). Néanmoins, grâce à une étude de l’Ademe réalisée en 2019 sur 213 chantiers, on a pu constater les prix suivants :

  • Fourchette très basse : 1 390 € ;
  • Fourchette basse : 2 779 € ;
  • Médiane : 4 598 € ;
  • Fourchette haute : 7 413 € ;
  • Fourchette très haute : 14 684 €.

En général, on peut prévoir un prix surfacique d’environ 65 € (par m²).

Existe-t-il des aides pour financer une isolation sous rampants ?

Oui, plusieurs dispositifs peuvent vous permettre de réduire votre reste à charge lors de la réalisation d’une isolation des rampants.

  • MaPrimeRénov’, une subvention de l’État dont le montant varie en fonction du niveau de ressources du demandeur, qui doit obligatoirement être propriétaire du logement dans lequel sont réalisés les travaux : jusqu’à 25 €/m² pour une isolation des rampants.
  • La prime CEE, une aide des fournisseurs et vendeurs d’énergie qui ont l’obligation d’accompagner les consommateurs dans leurs travaux de rénovation énergétique.
  • La TVA à taux réduit 5,5 %, valable sur le matériel et la main d’œuvre lors de vos travaux d’efficacité énergétique.
  • Le chèque énergie, une aide complémentaire nominative, destinée uniquement aux foyers les plus modestes, qui peut être déduite directement du montant de la facture des travaux d’économies d’énergie.
  • L’éco-prêt à taux zéro, un prêt dont les intérêts sont pris en charge par l’État pour faciliter votre investissement.
Picto Bon A Savoir
Bon à savoir
Sachez d'ailleurs que les aides évoquées ci-dessus peuvent se cumuler entre elles, pour vous permettre de réduire davantage votre reste à charge.

Isolez vos combles sous rampants avec TUCOENERGIE

Si vous souhaitez engager la rénovation énergétique de votre logement, avec une isolation de rampants sous toiture, sachez que TUCOENERGIE peut vous accompagner à chaque étape de votre projet. Pour toujours plus de sérénité, nos équipes, expertes en solutions d’efficacité énergétique, vous proposent un suivi personnalisé, avec notamment :

  • une étude énergétique et une visite technique gratuites ;
  • le montage de vos dossiers de demandes de primes et de subventions ;
  • la réalisation de l’isolation de vos combles sous rampants par un artisan RGE de notre réseau ;
  • le montant de vos aides financières directement déduit de votre facture.

Découvrez les guides similaires

Tout savoir sur l’isolation sous rampants

7 minutes de lecture

Sommaire

action-arrow