bannière blog construction de maison

Initiée pour remplacer la RT2012, la réglementation environnementale des bâtiments neufs RE 2020 entrera en vigueur dès l’été 2021. Représentant ¼ des émissions carbones de la France, le secteur du bâtiment devait se doter de normes exigeantes pour se conformer aux ambitions climatiques de la France. Ainsi, quels sont les changements majeurs apportés par la RE 2020 ?

RE 2020 : vers un mode de chauffage plus vert

Prévue par la loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique), la RE 2020 est une mesure visant à diminuer les émissions carbones du bâtiment. Lors d’une conférence de presse, mardi 24 novembre, la Ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a dévoilé les contours de sa mise en œuvre. Une des mesures fortes de la RE 2020 est l’interdiction du chauffage au gaz pour les maisons individuelles neuves. Le seuil maximal d’émissions carbone pour le chauffage a été fixé à 4kgCO2/m2/an dès l’été 2021. À terme, cette mesure s’appliquera à tout type de logement neuf. Les seuils pour les logements collectifs seront
progressifs :

  • 14kgCO2/m2/an entre 2021 et 2024
  • 6kgCO2/m2/an à partir de 2024

Selon le type de logement, le type de chauffage et la localisation, le taux d’émissions de carbone du chauffage varie. A titre de comparaison, une maison moyenne existante chauffée au gaz émet environ 5 tonnes de CO2/an. La nouveauté de la RE 2020 repose sur une sortie définitive des énergies fossiles afin de proposer un modèle énergétique propre et zéro carbone. Elle pousse à recourir à des systèmes de chauffage alternatif tels que le chauffage biomasse, la pompe à chaleur, les réseaux de chaleur …

RE 2020 : un renforcement des indicateurs

L’objectif de la RE 2020 est de décarboner le secteur du bâtiment. Pour cette raison, les mesures ont été durcies. Afin de diminuer la consommation énergétique de manière efficace, l’indicateur des besoins bioclimatiques (Bbio) a été consolidé. Ce coefficient calcule l’efficacité énergétique du bâtiment. Dans le cadre de la RE 2020, qui intègre désormais le besoin de froid, ce Bbio devra être abaissé de 30 % pour les constructions neuves. Ces dernières années, nous avons fait face à plusieurs canicules qui sont amenées à se multiplier. La RE 2020 prend donc en compte le confort d’été. Pour préserver les logements de la chaleur, le CEP (consommation conventionnelle d’énergie primaire) évolue et inclut un nouvel indicateur exprimé en degré.heure (DH). Calculé lors de la conception du bâti, cet indicateur est fixé à un seuil haut maximal de 1 250 DH. Cela correspond à une durée de 25 jours durant laquelle le logement serait en continu à 30°C le jour et 28°C la nuit. Le seuil bas est lui limité à 350 DH. Dernier point, la RE 2020 inclura l’ensemble des phases du bâtiment avec l’analyse de cycle de vie (ACV). Cette méthode de calcul permet d’orienter les choix constructifs vers des matériaux peu émetteurs de CO2.

Très énergivore, le secteur du bâtiment tend, grâce à la RE 2020, à se décarboner et ainsi se mettre en accord avec les objectifs durables de la France.