une unité extérieure de pompe à chaleur devant une vieille maison en bois

CONSEILS ÉNERGÉTIQUES

. 4min

Pompe à chaleur dans une maison ancienne : le meilleur moyen de chauffage ?

Par Caroline D

Publié le 24/01/2023

Dans les vieilles bâtisses, on trouve souvent aujourd'hui des chaudières au gaz ou au fioul, des radiateurs électriques ou encore des convecteurs. Aujourd'hui, ces systèmes de chauffage ne sont plus adaptés. Energivores, ils font grimper la facture des ménages. C'est pourquoi, beaucoup souhaitent installer une pompe à chaleur dans leur maison ancienne. Est-ce une bonne idée ? Quelle pompe à chaleur choisir ? Quel sera le budget à prévoir ? TUCOENERGIE fait le point. 

Quelle pompe à chaleur pour une maison ancienne ? Notre avis

Commençons par définir la notion de maison ancienne. On peut considérer qu'une maison construite avant 1974 est ancienne. En effet, avant cette date, le secteur du bâtiment n'était pas soumis à des réglementations thermiques. Cela signifie que l'on ne tenait pas compte des performances environnementales de la maison, déterminée par l'isolation ou le mode de chauffage. 

> Je réalise une étude énergétique

En installant un système de chauffage comme une pompe à chaleur dans une maison ancienne, un ménage peut faire d'importantes économies d'énergie. En rénovation, plusieurs types de pompes existent.

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau est une PAC aérothermique. Grâce à une unité extérieure, elle puise les calories présentes dans l'air extérieur pour faire monter en température le circuit de chauffage. Elle peut venir remplacer une chaudière gaz ou fioul en se greffant sur l'installation existante. Ainsi, elle vient alimenter les radiateurs ou le plancher chauffant déjà en place. Elle peut également produire de l'eau chaude sanitaire. 

Cette PAC est plus indiquée dans les régions tempérées. En effet, elle perd en performance lorsque la température extérieure descend trop bas. En cas de grand froid l'hiver, elle aura tendance à surconsommer pour atteindre la température de consigne. 

Pour la pose, en revanche, il est nécessaire de disposer d'un jardin. En effet, il faudra prévoir un forage vertical ou horizontal pour installer les capteurs souterrains. 

La pompe à chaleur air-air

Autre modèle aérothermique, la pompe à chaleur air-air ne fonctionne pas comme un chauffage centralisé. Cette PAC récupère les calories de l'air extérieur et les souffle dans le logement au moyen d'unités intérieures. 

Installer une pompe à chaleur air-air dans une maison ancienne a du sens si vous souhaitez bénéficier d'un appareil 2-en-1 pour vous chauffer et vous rafraichir. En effet, certains modèles sont réversibles et permettent d'assurer des fonctions de climatisation l'été. Cela peut avoir un intérêt, par exemple, dans le cas d'une maison de vacances. 

La pompe à chaleur géothermique

La PAC géothermique puise les calories du sol pour faire monter en température l'eau du circuit de chauffage, relié à vos radiateurs ou votre plancher chauffant. Dans une maison ancienne, cette pompe à chaleur peut venir remplacer une chaudière à gaz ou au fuel. Comme elle récupère la chaleur souterraine, elle n'est pas sujette aux aléas météorologiques. En effet, la température sous la terre reste stable. Elle présente donc un très bon rendement même dans les régions froides.

Quelle est la consommation d'une pompe à chaleur dans une vieille maison ? 

La consommation d'une pompe à chaleur va dépendre du modèle choisi. D'après l'ADEME (l'Agence de la transition écologique) une pompe à chaleur aérothermique consomme en moyenne 51 kWh/m²/an et une pompe à chaleur géothermique 35 kWh/m²/an.

> Je réalise une étude énergétique

La surface de la maison

La consommation d'une pompe à chaleur installée dans une maison ancienne dépend avant tout de la surface à chauffer. En effet, plus le volume est important, plus la consommation est élevée. Pour vous donner une idée, voici quelques exemples.

Pour une pompe à chaleur aérothermique (type Pac Air/Eau) dont la consommation est estimée à 51kWh par m2 par an (selon l'ADEME) :

  • Une maison de 100m2 : 5100 kWh pour 887,4€ (au tarif réglementé de l'électricité d'EDF en option base);
  • Une maison de 150 m2 : 7650 kWh pour environ 1331,1 € (au tarif réglementé de l'électricité d'EDF en option base)

Pour une pompe à chaleur géothermique dont la consommation est estimée à 35kWh par m2 par an (selon l'ADEME) :

  • Une maison de 100m2 : 3500 kWh pour 609 € (au tarif réglementé de l'électricité d'EDF en option base);
  • Une maison de 150 m2 : 5250 kWh pour environ 913,5 € (au tarif réglementé de l'électricité d'EDF en option base)

Les chiffres proposés dans ce tableau sont des moyennes. Il est difficile de donner une estimation précise de la consommation d'énergie d'une pompe à chaleur dans une maison ancienne sans connaître les caractéristiques dudit logement (taille, isolation, etc.). C'est pourquoi il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel RGE qui sera en mesure de réaliser une étude énergétique précise(gratuite et sans engagement) de votre logement.

L'isolation : le point faible des vieilles maisons

En outre, avant d'installer une pompe à chaleur dans une vieille maison, il faut prendre en compte la qualité de l'isolation du logement. En effet, plus l'isolation est vétuste, plus vous ferez face à des déperditions thermiques. 

Dans une logique d'économies d'énergie, il est conseillé de procéder à une rénovation globale du logement. En renforçant d'abord l'isolation de la maison, vous limitez les besoins en chauffage. Ensuite, il est plus facile de bien dimensionner sa PAC. 

> J'estime mes économies d'énergie

Quel est le prix d'une pompe à chaleur ?

Le prix d'une pompe à chaleur pour une maison ancienne va dépendre de la surface à chauffer et du type de pompe à chaleur choisie. Voici les gammes de prix à prévoir pour une maison de 100 m2 environ, pose comprise. 

  • Pompe à chaleur air-air : entre 6000 € et 9000 € ;
  • Pompe à chaleur air-eau : entre 6500 € et 15 000 € ;
  • Pompe à chaleur géothermique : entre 8000 € et 19 000 €.

Quelles aides pour l'installation d'une pompe à chaleur dans une maison ancienne ?

L'installation d'un nouveau système de chauffage représente un investissement. Pour réduire le prix d'une pompe à chaleur pour une maison ancienne, les ménages peuvent se tourner vers des dispositifs d'aides financières. 

1. MaPrimeRénov' 

MaPrimeRénov' (MPR) est une aide financière de l'Anah. Elle permet de financer des travaux dans une résidence principale de plus de 15 ans. Tous les ménages y sont éligibles. Son montant dépend de vos revenus et des travaux engagés. Elle peut aller jusqu'à :

  • 11 000 € pour une pompe à chaleur géothermique ;
  • 5 000 € pour une pompe à chaleur air-eau.

En revanche, la PAC air-air n'est pas comprise dans le dispositif. 

2. La Prime Energie et les Certificats d'économies d'énergie (CEE)

Ouverte à tous les ménages, la prime CEE permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Elle peut être demandée pour tout logement construit depuis plus de 2 ans qu'il s'agisse d'une résidence principale ou secondaire. En cela, elle peut tout à fait financer l'installation d'une pompe à chaleur dans une maison ancienne. Cumulable avec MaPrimeRénov' et l'Eco-PTZ, elle peut monter jusqu'à 4 000 €. 

Bon à savoir : Coup de boost fioul et CEE, en vigueur jusqu'au 1er avril 2023, le Coup de Boost fioul permet de bonifier la prime énergie si vous remplacez une chaudière à fioul par une pompe à chaleur. Le montant de cette aide financière peut aller jusqu'à 5 000 € pour les ménages modestes.

> Je simule le montant de mes aides

3. L'éco-prêt à taux zéro (eco-PTZ)

Pour diminuer le reste à charge de l'achat de la PAC, les consommateurs peuvent aussi se tourner vers l'éco-PTZ. Il peut financer jusqu'à 50 000 € pour une rénovation globale à un taux de 0%. Remboursable sur 20 ans, il est disponible pour mener des travaux dans une résidence principale construite depuis plus de 2 ans.

4. Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages en situation de précarité énergétique. Bien que traditionnellement utilisé pour payer des factures d'électricité ou de gaz, il peut aussi servir à financer des travaux de rénovation énergétique. D'un montant compris entre 48 € et 277 €, il agit comme un petit coup de pouce supplémentaires pour une famille qui souhaite installer dans une vielle maison un système de chauffage à énergie renouvelable comme une pompe à chaleur. 

5. La TVA à taux réduit

Les travaux de rénovation sont soumis à un taux de TVA réduit à 5,5 %. Ce taux concerne la main d'oeuvre mais aussi l'achat de la pompe à chaleur.

Foire Aux Questions 

Quel est le meilleur chauffage pour une maison ancienne ?

La pompe à chaleur peut être une bonne option pour une maison ancienne. Toutefois, ce n'est pas le seul chauffage aux énergies renouvelables disponible. Vous pouvez aussi opter pour d'autres équipements comme une chaudière à granulés ou un système solaire combiné. 

Quelle est la meilleure pompe à chaleur pour une vieille maison ?

Cela dépend de vos besoins en énergie. Pour comparer les modèles, n'hésitez pas demander à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Celui-ci saura vous orienter vers le le dispositif qui correspondra au mieux à vos besoins énergétiques

Comment installer une pompe à chaleur dans une maison ancienne classée monument historique ?

Dans une maison classée monument historique, il n'est pas toujours simple d'installer une PAC. En effet, l'unité extérieure, visible, peut altérer l'harmonie patrimoniale. Renseignez-vous auprès du Ministère de la Culture ou faites appel à un architecte en chef des monuments historiques. Il vous donnera son avis sur la pompe à chaleur pour maison ancienne la plus adaptée aux caractéristiques de votre habitat ou les alternatives existantes.

> Je prends RDV pour une étude énergétique (gratuite et sans engagement)