isolation par l'extérieur

Isolation de ma maison : quelle technique choisir ?

Si vous vous lancez dans un projet de rénovation énergétique globale, l’isolation est l’un des premiers travaux à entreprendre. Elle est un moyen efficace pour réaliser des économies d’énergies et gagner en confort thermique. Plusieurs techniques d’isolation existent, retrouvez-les en détail dans notre article.


Isolation de ma maison : les différentes techniques

L’isolation consiste à protéger son logement des pertes de chaleur. Elle permet de conserver l’air chaud pendant l’hiver et d’éviter qu’il ne pénètre dans votre logement l’été. Vous pouvez isoler votre logement à différents endroits tels que les murs, les plafonds, la toiture, les planchers bas, la toiture-terrasse. Néanmoins, certains génèrent davantage d’économies. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dresse le pourcentage des pertes de chaleur selon les emplacements :

  • 25 à 30% : par le toit,
  • 20 à 25% : par les murs, les zones de renouvellement d’air et les fuites,
  • 10 à 15% : par les fenêtres,
  • 7 à 10% : par les planchers bas,
  • 5 à 10% : par les ponts thermiques au niveau du sol.

Ainsi, l’isolation par le toit et par le mur fait diminuer d’environ 50% les déperditions énergétiques au sein de votre logement.

Isolation par le toit

Zone dans laquelle les pertes de chaleur sont les plus importantes, l’isolation par le toit est à faire en priorité. Bien qu’il existe une technique d’isolation par l’extérieur, celle par l’intérieur est la plus répandue. Plusieurs méthodes existent, selon le type de combles à isoler :
Pour l’isolation des combles perdus :

  • Le soufflage: l’isolant est projeté sous forme de flocons ou en vrac de façon à recouvrir intégralement le plafond des combles. Il peut s’agir de laine de verre, de laine de roche, de laine de chanvre, de laine de lin ou de ouate de cellulose.
  • L’épandage : même principe que pour le soufflage, seule son application change. A la place d’une machine, l’isolant est posé à l’aide d’un râteau.
  • La pose d’isolant en rouleau : seulement effectuée si les combles perdus sont accessibles, cette méthode consiste à poser les rouleaux d’isolant entre les solives (pièce de bois qui constitue la structure rigide du plancher) de la toiture.

Pour l’isolation des combles aménagés, l’isolant est posé soit en simple couche entre les chevrons (pièces de bois sur lesquelles sont fixées les lattes) soit en double couche.

Isolation des murs

L’isolation des murs permet de réduire l’effet paroi froide qui se produit en hiver. Cette différence de température entre l’air ambiant et la surface des murs engendre des problèmes d’humidité au sein du logement.
Il existe deux types d’isolation des murs :

  • L’isolation des murs par l’intérieur : cette opération consiste généralement à coller ou à poser des panneaux de doublage sur le mur. Elle peut aussi être réalisée en insufflant l’isolant entre le mur et une contre-paroi. Bien qu’elle soit simple à mettre en œuvre, l’isolation des murs par l’intérieur réduit la surface habitable et condamne les pièces pendant la durée des travaux.
  • L’isolation des murs par l’extérieur (ITE) : cette méthode a pour but de renforcer toute l’enveloppe extérieure du logement. Cela peut se faire soit avec des panneaux enduits collés ou vissés au mur soit avec un bardage soit avec un enduit isolant. Contrairement à l’isolation des murs par l’intérieur, cette technique garde l’esthétisme de votre maison et n’empiète pas sur sa surface habitable.

Pour une meilleure performance énergétique, l’isolation des murs par l’extérieur est à privilégier. En effet, elle permet de réduire efficacement les ponts thermiques (point faible qui permet à la chaleur de s’échapper), responsables d’importantes déperditions énergétiques.

Des aides financières pour l’isolation de ma maison

Pour encourager la rénovation énergétique, le gouvernement a mis en place des aides financières. Ces aides vous seront attribuées si vous faites réaliser vos travaux par un professionnel qualifié RGE. Pour vos travaux d’isolation, vous pouvez prétendre à 3 aides :

  • MaPrimeRénov’ : ouverte à tous depuis le 1er janvier 2021, elle permet de subventionner une partie de vos travaux d’isolation dans la limite de 100m² de surface à isoler. Soumise à condition, vous pouvez toucher, selon vos revenus, entre 7€ et 75€/m² d’isolation pour une ITE, et entre 7€ et 25€/m² d’isolation pour une isolation des plafonds de combles.
  • Les CEE : financée par les fournisseurs d’énergie, la prime CEE s’applique aux propriétaires d’un logement de plus de deux ans. Son montant varie en fonction de plusieurs critères tels que le type de travaux d’isolation, la surface à isoler et la zone géographique du logement à isoler.
  • La TVA à taux réduit : un taux de TVA réduit de 5,5% peut s’appliquer sur vos travaux sous réserve que l’artisan poseur soit certifié RGE et qu’il fournisse les matériaux. Pour en bénéficier, votre logement doit avoir au moins 2 ans et doit être une résidence principale ou secondaire.

TUCOENERGIE, partenaire de votre projet d’isolation

Premier opérateur de l’efficacité énergétique, TUCOENERGIE vous accompagne dans tous vos projets de rénovation énergétique globale. Que ce soit une isolation des combles (perdus ou aménagées) ou une l’ITE, nous vous proposons la plus adaptée à vos besoins. Nous nous occupons de toute la partie administrative dont notamment l’éligibilité aux aides financières. Nous travaillons avec des artisans qualifiés RGE pour des travaux d’isolation réalisés en toute sérénité.

L’isolation de votre maison notamment de votre toit et de vos murs est essentielle pour renforcer sa performance énergétique et vous faire réaliser des économies d’énergies.

TUCOENERGIE, entreprise labellisée Greentech Innovation, met ses services et compétences pour accélérer la transition énergétique. 

Vous avez un projet de rénovation énergétique globale ?

Contactez-nous pour construire ensemble votre projet.