Des pylônes électriques avec un coucher de soleil

ACTUALITÉS

. 4min

Va-t-on manquer d’électricité en janvier 2023 ? Actualisation du rapport RTE

Par Sarah N

Publié le 25/11/2022

En septembre 2022, RTE publiait son étude « Perspectives du système électrique pour l’automne et l’hiver 2022-23 ». Le gestionnaire du Réseau de Transport d'Electricité français annonçait ainsi, au vu de la situation exceptionnelle sur le marché de l'énergie européen, un risque de tension élevé sur l'approvisionnement en électricité pour cet hiver. Le 18 novembre, RTE a publié une réactualisation de son rapport. Résultat : le mois de janvier concentre à présent davantage de risque que dans l’analyse antérieure.

Mi-novembre et décembre 2022 : un approvisionnement en électricité maitrisé

En septembre dernier, RTE publiait son premier rapport sur les perspectives du système électrique français pour l'automne et l'hiver 2022-2023. Le gestionnaire du Réseau de Transport d'électricité français annonçait un risque élevé de tension sur le réseau électrique dans l'hexagone mais se voulait malgré tout rassurant et appelait les français à la sobriété énergétique.

Ce 18 novembre RTE a publié une note d'actualisation de ce rapport. Ainsi dans « Réactualisation des perspectives pour le système électrique pour l’automne et l’hiver 2022-2023 » le gestionnaire annonce que la fin du mois de novembre et le mois de décembre 2022 ne devraient pas présenter de risques particulier sur l'approvisionnement en électricité des consommateurs.

En effet, une baisse de la consommation de l’électricité de l’ordre de 5 à 7 % a été constatée sur la période s’étendant de début octobre à mi-novembre, par rapport à son niveau de 2019, avant crise sanitaire.

Cette tendance baissière « concerne majoritairement le secteur industriel, notamment sous l’effet de l’augmentation des prix de l’énergie ».

Par ailleurs, en raison de bonnes conditions météorologiques (fin de la sécheresse estivale), les stocks hydrauliques, « ont retrouvé au cours des dernières semaines des niveaux de remplissage satisfaisants, proches des niveaux historiquement observés ».

De même pour l'approvisionnement de gaz en France et en Europe : les stocks ont atteint des niveaux de remplissage très élevés en raison d’une baisse de la consommation liée à un début d’hiver peu rigoureux.

Il est cependant plus difficile de savoir dans quelle mesure cette baisse de la consommation électrique est liée aux propositions du « plan de sobriété énergétique » du Gouvernement (par exemple le décalage du chauffage des ballons d’eau chaude sanitaire).

Grâce à ces indicateurs positifs, RTE estime que les consommateurs pourront a priori passer des fêtes de Noël sans risque de coupure d’électricité.

> J'estime mes économies d'énergie

Des risques de coupure de courant accrus cet hiver 2022-2023

La situation est toutefois différente à compter du début de l’année prochaine. Si mi-novembre et décembre ne semblent pas inquiéter RTE, la vigilance doit être de mise dès janvier 2023, d’autant que « le mois de janvier concentre à présent davantage de risque que dans l’analyse antérieure ».

En effet, une forte baisse de la production d’électricité d’origine nucléaire est attendue en janvier, en raison de la faible disponibilité du parc nucléaire d'EDF.

RTE estime que seuls 40 GW pourraient être disponibles en janvier, contre 50 à 60 GW habituellement, ce qui correspond aux deux tiers du parc nucléaire disponible. En effet, 25 réacteurs sur un total de 56 sont à ce jour à l'arrêt.

Cette baisse de la production d’électricité nucléaire est attribuable aux mouvements sociaux qui ont retardé les travaux de maintenance courante sur certains sites et non aux travaux de contrôle et réparation lié à la corrosion sous contrainte (CSC).

Le risque de recours au dispositif Ecowatt en janvier 2023 est donc élevé, mais dépendra surtout des conditions climatiques. Puisqu’il est difficile d’obtenir des prévisions météorologiques précises au-delà de 15 jours, RTE publie une réactualisation de ses prévisions sur l’approvisionnement en électricité tous les mois. Rendez-vous en décembre prochain pour en savoir plus !

> Je fais une estimation de mes économies d'énergie

Questions fréquemment posées sur l'actualisation du rapport RTE sur l'hiver 2022-2023

Quelle est la signification de RTE ?

RTE signifie « Réseau de Transport d'Électricité » , et est le Gestionnaire du Réseau de Transport d'électricité Français (GRT). Sa mission principale est « d'assurer à tous ses clients l'accès à une alimentation électrique, économique, sûre et propre ». RTE est chargée du maintien, de l'exploitation et du développement du réseau à haute et très haute tension français. L'entreprise s'occupe de l'acheminement de l'électricité entre les fournisseurs d'électricité et les consommateurs.

Est-ce qu'il y aura des coupures d'électricité cet hiver ?

Selon les dernières prévisions de RTE il ne devrait pas y avoir de coupures d'électricité en France courant mi-novembre et le mois de décembre. Néanmoins, dans l'actualisation récente de son rapport sur les perspectives du réseau électrique français cet hiver, le gestionnaire du réseau électrique français appelle à la vigilance pour le mois de janvier et n'exclut ainsi pas des coupures de courant.

Qui détient RTE ?

Dans le cadre d'une mission de service public, Le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) est une société anonyme chargée de la gestion du réseau électrique français. Son capital est détenu par trois structures différentes : EDF, La Caisse des Dépôts et CNP Assurance. Ses statuts et son mode de gouvernance lui garantissent neutralité, autonomie et indépendance de gestion. Son directoire est nommé, après avis de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), par le Conseil de Surveillance.

> Je prends RDV avec TUCOENERGIE pour rénover mon logement et faire des économies d'énergie