une facture d'électricité d'EDF

ACTUALITÉS

. 3min

Comprendre l'augmentation du gaz en 2023 et protéger sa facture 

Par Caroline D

Publié le 18/01/2023

Le début d'année marque une hausse des prix de l'énergie. Depuis le 1er janvier 2023, le tarif réglementé du gaz naturel d'Engie a enregistré 15% supplémentaire du fait du nouveau bouclier tarifaire. Comment expliquer cette augmentation du gaz en 2023 ? Faut-il s'attendre à d'autres évolutions ? Comment protéger son pouvoir d'achat ? Explications par TUCOENERGIE. 

Bouclier tarifaire : 15% d'augmentation du gaz au tarif réglementé en janvier 2023

Après une année de gel, le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz a subi une hausse de 15%. Cette augmentation du prix du gaz en janvier 2023 est liée aux nouvelles modalités du bouclier tarifaire, annoncées par le gouvernement à la fin de l'année 2022. Elle sera suivie par un blocage des prix du gaz jusqu'en juillet 2023. En outre, une évolution du prix de l'électricité de 15%, dès le 1er février 2023, est également à prévoir. 

> J'estime mes économies d'énergie

Quel est le prix du kWh de gaz en 2023 au TRV ? 

Le prix du kWh du gaz au tarif réglementé est fixé par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) et pratiqué par Engie, le fournisseur historique de gaz. Son montant dépend de l'usage fait du gaz par le consommateur :

Tarif Base (usage de cuisson) et B0 (usage de cuisson et d'eau chaude), Zones 1 à 6 :

  • abonnement mensuel : 102,02 € ;
  • prix du kWh du gaz : 249,86 €.

Tarif B1 et B2i (usage de chauffage, cuisson et eau chaude), Zones 1 à 6 :

  • abonnement mensuel : 249,86 € ;
  • prix du kWh du gaz : 0,1036 € (1) ; 0,1043 € (2) ; 0,1050 € (3) ; 0,1057 € (4) ; 0,1065 € (5) ; 0,1072 € (6).

Vers la fin du tarif réglementé du gaz d'Engie

Cette année marque la fin des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz. Ils seront supprimés pour les particuliers dès le 1er juillet 2023. A cette date, les ménages passeront tous en offre de marché, à savoir les offres non régulées par l'Etat. 

Toutefois, il est possible que cette échéance soit repoussée. En raison de la crise de l'énergie, certaines associations de défenses des consommateurs, comme CLCV, ont demandé au gouvernement d'attendre 2 ans avant de mettre un terme au TRV. Reste à savoir si les pouvoirs publics se saisiront du sujet. 

Quelle augmentation du gaz pour les offres à prix de marché ? 

A l'heure actuelle, les TRV concernent 2,6 millions de ménages, sur les 11 millions de foyers raccordés au gaz naturel. Depuis, l'ouverture à la concurrence en 2007, de nombreux consommateurs résidentiels ont fait le choix d'une offre de marché. Sont-ils protégés par le bouclier tarifaire ? Ont-ils fait face à une augmentation du gaz au 1er janvier 2023 ? Voyons ensemble les différents cas de figure.

Les offres à prix indexés sur les tarifs réglementés 

Les offres à prix indexés sur le tarif réglementé sont des offres qui suivent l'évolution des cours du TRV à la hausse comme à la baisse. Les ménages qui ont choisi ce type d'offres sont donc protégés par le bouclier tarifaire jusqu'en juillet 2023.

En revanche, ils pourront subir une augmentation des prix du gaz en 2023, suite à la suppression des TRV. Pour se prémunir des hausses, il convient de prêter une grande attention au choix de son nouveau contrat. 

Les offres de gaz à prix fixe

Les offres à prix fixes sont des offres dont le prix du kWh reste stable sur 1 à 4 ans, selon les modalités du contrat. Les consommateurs français qui ont souscrit à ces offres ne dépendent pas du bouclier tarifaire. En revanche, ils sont protégés des hausses du gaz jusqu'à échéance de leur contrat. 

> Je réalise une étude énergétique

Face à l'augmentation des prix du gaz en 2023, comment protéger son pouvoir d'achat ?  

Réaliser des travaux d'isolation thermique  

Le chauffage représente environ 66% des dépenses en énergie d'un ménage. Pour limiter l'impact de l'augmentation des prix du gaz, il faut commencer par renforcer l'isolation de sa maison ou de son appartement. Ce faisant, on limite les déperditions thermiques. Par exemple, en isolant les combles, un foyer peut faire jusqu'à 30% d'économies d'énergie à l'année. 

Opter pour un système de chauffage basé sur les énergies renouvelables 

En parallèle, vous pouvez aussi changer de système de chauffage. En remplaçant votre chaudière à gaz par un dispositif plus écologique, comme une pompe à chaleur air-eau ou une chaudière à granulés, vous pouvez réduire votre budget énergie. 

Installer des panneaux solaires et produire sa propre électricité décarbonée

Changer votre système de chauffage par un équipement plus performant et plus écologique, ou encore réaliser l'isolation thermique de votre maison, vont assurément vous permettre de réaliser des économies d'énergie. Vous pouvez également choisir d'installer des panneaux photovoltaïques et produire vous même une partie de l'électricité utilisée par votre ménage (notamment en autoconsommation) et revendre celle qui ne l'est pas.

Tous ces travaux de rénovation énergétique représentent un investissement. Pour en diminuer le montant, vous pouvez demander les aides à la rénovation comme MaPrimeRénov' ou la Prime CEE (Certificat d'économies d'énergie).  Cumulées, ces aides peuvent financer une grande partie du reste à charge de votre projet. 

> Je simule le montant de mes aides

Foire Aux Questions 

Gaz naturel : faut-il quitter le tarif réglementé ?

Pour le moment, il n'est pas obligatoire de quitter le tarif réglementé. En revanche, celui-ci est supprimé le 1er juillet 2023. A cette date, les consommateurs devront automatiquement choisir une offre de marché. Pour trouver une offre avantageuse, le mieux reste d'anticiper cette échéance. 

Quel fournisseur de gaz choisir en 2023 ?

Cela dépend de vos attentes et de votre budget. Afin de comparer les prix du gaz, vous pouvez utiliser le comparateur en ligne proposé par le médiateur national de l'énergie (MNE). 

Comment va évoluer le prix du gaz dans les années à venir ?

Difficile à dire. En effet, la crise du Covid-19 et la guerre en Ukraine ont chamboulé les marchés. Cela avait entrainé une forte hausse des prix du gaz fin 2021 et en 2022. Cette tendance pourrait se poursuivre cette année avec d'autres augmentations du gaz en 2023 sur les marchés de gros. Toutefois, le début d'année s'ouvre plutôt sur une accalmie. Après avoir passé la barre de 300 € / MWh en août 2022, le prix du gaz se situe aux alentours de 70 euros le MWh début janvier 2023 sur les marchés de gros. 

> Je prends RDV avec TUCOENERGIE