Installation des pompes à chaleur Air/EauInstallation des pompes à chaleur Air/Eau

Pompe à chaleur air/eau : le secret d’une installation réussie

Écologique et performante, la pompe à chaleur air/eau est un mode de chauffage et de production d’eau chaude qui semble disposer de tous les atouts. Et pourtant, il y a tout de même une ombre au tableau : son prix est souvent élevé. De plus, les pompes à chaleur nécessitent une bonne isolation thermique, ce qui peut engendrer quelques travaux supplémentaires à prévoir. Rénovez sereinement avec TUCOENERGIE ! Nous vous apportons la meilleure aide possible pour votre pompe à chaleur air/eau.

Pourquoi installer une pompe à chaleur air/eau ?

Le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter, et ce constat risque de perdurer ! Pour que vos factures de chauffage et d’eau chaude sanitaire ne suivent plus cette tendance, peut-être est-ce le moment idéal d’envisager des travaux de rénovation. L’installation d’une pompe à chaleur (PAC) air/eau semble être une solution intéressante, mais concrètement que va-t-elle vous apporter et comment choisir votre installateur ?

Pourquoi choisir une PAC air/eau plutôt qu’un autre système ?

Sur le marché du chauffage et de la performance énergétique, de nombreuses possibilités s’offrent à vous ! Chaudière à granulés ou à bois bûche, chaudière à condensation (gaz, fioul ou bois), panneaux solaires… quel est le chauffage le plus économique ? Et pourquoi privilégier les pompes à chaleur ?

Dans les faits, la pompe à chaleur air/eau cumule plusieurs avantages qui font pencher la balance en sa faveur :

  1. Un haut rendement, plus élevé que n’importe quel autre appareil de chauffage. Pour le vérifier, il suffit de s’intéresser à son Coefficient de performance (COP).
  2. Un fonctionnement écologique, avec l’utilisation d’une source d’énergie disponible et renouvelable à l’infini. La pompe à chaleur air/eau prélève les calories de l’air extérieur pour réchauffer un fluide frigorigène. En s’évaporant et en se condensant, celui-ci génère de la chaleur qui est directement transmise à votre circuit de chauffage.
  3. Un système de chauffage central. La chaleur diffusée par votre plancher chauffant ou par vos radiateurs est homogène dans toutes les pièces de votre maison. La PAC air/eau est également capable de produire de l’eau chaude sanitaire à un coût très économique.
  4. Un haut niveau de régulation. Sonde extérieure, thermostat d’ambiance programmable, vannes thermostatiques… rien n’est laissé au hasard !
  5. Une facilité de mise en œuvre, à condition toutefois qu’elle ait été bien étudiée au préalable.
Picto Bon A Savoir
Bon à savoir

Actuellement, les modèles de pompes à chaleur aérothermiques (type air/eau) les plus efficaces disposent d’un COP ≥ 5. Ainsi, pour 1 kWh utilisé pour leur fonctionnement, 4 kWh sont produits gratuitement !

À qui confier l’installation de sa pompe à chaleur air/eau ?

L’installation d’une pompe de chaleur air/eau ne peut être réalisée que par un professionnel qualifié et certifié RGE, et cela pour plusieurs raisons :

  • Il est le seul à savoir dimensionner avec précision la puissance du chauffage et des émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant). Il tient compte de l’ensemble des déperditions thermiques (qui sont des pertes de chaleur ou d’énergie) de votre maison ;
  • Il est formé aux « Règles de l’art » (normes DTU). Il applique les dernières réglementations en vigueur, qu’il s’agisse d’une construction (RE 2020) ou de travaux de rénovation ;
  • Il vérifie la comptabilité de vos radiateurs et établit son devis en conséquence (PAC air/eau à basse température, à moyenne ou à haute température) ;
  • Il optimise finement chaque réglage de la pompe à chaleur pour maximiser les économies d’énergie et garantir la longévité de l’installation et de l’unité ;
  • Il réalise la mise en service à vos côtés, en vous expliquant comment utiliser votre appareil de chauffage ;
  • Il effectue l’entretien de l’unité de la pompe à chaleur air/eau et peut intervenir en cas de panne ;
  • Il vous donne accès à des aides à la rénovation (MaPrimeRénov’, la prime CEE, la prime coup de pouce chauffage, éco-PTZ, TVA à 5,5 %…).

Avec TUCOENERGIE, envisagez vos travaux avec sérénité ! Notre équipe d’experts gère intégralement votre projet :

  • Simulation des aides financières ;
  • Étude énergétique gratuite, avec remise d’un devis détaillé ;
  • Assistance dans vos démarches administratives et financières ;
  • Installation par des artisans certifiés RGE (Reconnus garants de l’environnement) ce qui permet notamment l’éligibilité aux aides de l'État.

Tous les paramètres à prendre en compte avant d'installer une PAC

L’installation d’une solution aérothermique comme une pompe à chaleur air air ou une PAC air/eau ne s’improvise pas, tout doit être calculé et anticipé ! Cette condition est essentielle pour garantir les réelles performances et le bon fonctionnement de la pac air/eau. En d’autres termes, une étude thermique est nécessaire, mais en quoi consiste-t-elle ?

Le dimensionnement de l’installation

Chaque logement est différent, c’est pourquoi il convient de bien évaluer ses spécificités afin de choisir le produit et l’installation qui correspond à vos besoins. En effet, si vous vivez dans un logement considéré comme une “passoire thermique”, et donc un logement avec une classe énergie F ou G les solutions proposées seront différentes d’un logement à haute performance énergétique par exemple. Pour connaître ces spécificités et réaliser son étude thermique, le professionnel sera amené à vous poser plusieurs questions sur votre maison :

  • La date de construction du bâtiment et son implantation géographique (région, altitude, orientation, etc.) ;
  • La surface habitable et la hauteur sous plafond ;
  • Le niveau global d’isolation de la maison ;
  • La composition des murs (pierre, brique, parpaing, etc.), de la toiture et du sol ;
  • Le mode de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire existant (chaudière gaz, fioul ou bois, convecteurs électriques, etc.) ;
  • Le type d’émetteurs de chaleur (plancher chauffant, radiateurs basse température ou haute température) ;
  • Le type de ventilation (naturelle, ventilation mécanique contrôlée simple ou double flux), etc.

Attention : le rendement d’une pompe à chaleur à aérothermie varie selon la température extérieure. Dans les régions froides, il est conseillé de conserver un appoint de chauffage, soit :

  • En relève d’une chaudière existante ;
  • En installant une chaudière à granulés pour les jours les plus froids ;
  • En choisissant une PAC hybride, qui utilise 2 énergies (gaz et électricité, par exemple) ;
  • En intégrant une résistance électrique à la PAC air/eau, ce qui revient à chauffer votre logement avec 100 % d’électricité sur certaines périodes.

L’implantation de la pompe à chaleur air/eau

L’implantation de la pompe à chaleur s’étudie également dès la phase de conception du projet, c’est-à-dire lors de l’élaboration de l’étude thermique. Ainsi, l’installateur va choisir un emplacement pour la PAC air/eau en fonction :

  • De la direction des vents dominants, qui a une incidence directe sur la performance du système de chauffage. En effet, d’une part, le vent exerce une contrainte supplémentaire sur le ventilateur qui peut le détériorer. D’autre part, il risque de rediriger le flux d’air rejeté (froid, car délesté de ses calories) vers la bouche d’aspiration de l’air neuf ;
  • De l’orientation de l’unité extérieure. Le sud convient bien, mais à condition que la sonde extérieure ne soit pas perturbée par le soleil ou toute source de chaleur (ou de froid). Idéalement, la sonde doit être placée au nord ;
  • Du bruit généré par le ventilateur. L’unité extérieure ne doit pas être placée trop proche des voisins ni en direction des chambres. Une distance d’au moins 20 m est conseillée. Pour réduire les nuisances, il est possible de prévoir un écran acoustique et des plots anti-vibratiles ;
  • Des règles d’urbanisme et de copropriété (si concerné).
Picto Bon A Savoir
Bon à savoir

Pour faciliter l’entretien et la maintenance de la pompe à chaleur air/eau, l’unité extérieure comme l’unité intérieure doivent être accessibles !

La compatibilité de la PAC air/eau avec le circuit de chauffage

Avec une pompe à chaleur air/eau, une règle incontournable est à connaître : plus la température du réseau de chauffage est basse, plus la performance énergétique de la PAC est élevée. Donc, pour maximiser vos économies d’énergie, il faut opter pour une PAC air/eau à basse température (compatible avec des radiateurs de type acier ou aluminium) ou, mieux encore, à très basse température (avec plancher chauffant).

Si votre logement est équipé d’anciens radiateurs en fonte, faut-il les remplacer ? Non, pas nécessairement ! 2 cas de figure sont possibles :

  1. Les radiateurs sont surdimensionnés (puissance plus élevée que nécessaire), comme c’est souvent le cas dans les maisons anciennes déjà rénovées. Dans ce cas, une PAC basse température peut convenir, mais ce sera à l’installateur de vous le confirmer.
  2. Les radiateurs sont bien dimensionnés. Il faut soit réaliser des travaux d’isolation, comme l’isolation des combles ou l’isolation thermique par l’extérieur (indispensables avec la pose d’une PAC), soit installer une pompe à chaleur à moyenne ou à haute température. Dans ce cas, le COP (Coefficient de performance) sera un peu plus faible.

Demandez l’avis de votre chauffagiste, ainsi que plusieurs simulations pour comparer le prix de la PAC avec la consommation énergétique prévisionnelle.

Attention : une pompe à chaleur air/eau à haute température requiert une plus forte puissance électrique et impose donc parfois l’installation du compteur triphasé. En effet, ce type de PAC utilise un régime d’eau à plus de 55 °C, contre de 35 à 45 °C pour une PAC à basse ou à moyenne température.

Quel est le prix de l'installation d'une PAC air/eau ?

Le prix de l’installation d’une pompe à chaleur air/eau varie selon :

  • Les modèles (PAC à basse température ou à haute température, monobloc ou bibloc, etc.) ;
  • La marque (Atlantic, Auer, Daikin, etc.) ;
  • La surface de votre logement ;
  • Les options retenues (production d’eau chaude sanitaire, ballon tampon, rafraîchissement, installation d’un réseau de chauffage, etc.) ;
  • La difficulté des travaux (accessibilité, désembouage préalable, pose d’une dalle en béton, etc.) ;
  • Le choix du professionnel ;
  • Votre localisation.

Le tableau ci-après vous présente quelques exemples de prix pratiqués (1) par les professionnels pour les modèles de pompes à chaleur les plus vendus.

Types de pompes à chaleur air/eau

Prix au m2 (pose incluse)

Prix total estimatif (pour un logement de 120 m2)

Types de pompes à chaleur air/eau
PAC à basse température (chauffage seul)
Prix au m2 (pose incluse)
De 65 à 90 €
Prix total estimatif (pour un logement de 120 m2)
De 8 000 à 11 000 €
Types de pompes à chaleur air/eau
PAC à basse température (avec production d’eau chaude sanitaire)1
Prix au m2 (pose incluse)
De 75 à 110 €
Prix total estimatif (pour un logement de 120 m2)
De 9 000 à 13 000 €
Types de pompes à chaleur air/eau
PAC à moyenne ou à haute température (chauffage seul)
Prix au m2 (pose incluse)
De 80 à 120 €
Prix total estimatif (pour un logement de 120 m2)
De 10 000 € à 15 000 €
Types de pompes à chaleur air/eau
PAC à moyenne ou à haute température (avec production d’eau chaude sanitaire)
Prix au m2 (pose incluse)
De 90 à 150 €
Prix total estimatif (pour un logement de 120 m2)
De 11 000 à 18 000 €

Pompe à chaleur air/eau : zoom sur les aides disponibles

Le prix d’une pompe à chaleur air/eau représente un investissement important. Toutefois, à l’instar des appareils de chauffage à énergie renouvelable (PAC géothermique, chaudière à granulés, panneaux solaires thermiques, etc.) et des chaudières à condensation, vous pouvez bénéficier de nombreuses aides pour une pompe à chaleur air/eau.

Pour les obtenir, votre logement doit avoir au moins 2 ans d’ancienneté (15 ans pour les dispositifs MaPrimeRénov’) et les travaux doivent être confiés à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Attention, chaque programme d’aides comporte des conditions spécifiques à respecter (plafonds de ressources Anah, critères de performance énergétique, etc.).

Ainsi, pour l’installation de votre pompe à chaleur air/eau en 2022, vous pouvez bénéficier :

  • D’une prime de 3 000 à 5 000 €, avec MaPrimeRénov’, variable selon vos revenus ;
  • De 35 à 50 % de subventions sur le montant total du devis (plafonné à un coût de travaux de 12 000 €, hors pose), pour les propriétaires les plus modestes avec MaPrimeRénov’ Sérénité et dans le cadre d’un projet de rénovation globale ;
  • D’une prime « Coup de pouce chauffage » de 2 500 à 4 000 € (selon le niveau de revenus), pour le remplacement d’une ancienne chaudière à fioul, à gaz ou à charbon ;
  • D’une prime CEE qui permet de financer tout ou partie des travaux de rénovation énergétique, selon le niveau de revenus, la zone climatique ou encore la performance énergétique de l’équipement à installer ;
  • D’un éco-prêt à taux 0 de 30 000€ à contracter auprès de votre banque ;
  • D’une TVA réduite à 5,5 % ;
  • D’aides des collectivités locales, de votre caisse de retraite ou de votre mutuelle, de votre Caisse d’allocations familiales (CAF) ou d’une association (comme Action logement ou « Les anciens combattants »), etc.

En somme, que devez-vous retenir sur la pose d'une PAC air/eau ?

À ce stade de la lecture de l’article, vous disposez de toutes les clés pour vous lancer dans votre projet de pompe à chaleur air/eau.

Un résumé s’impose :

La pompe à chaleur est un mode de chauffage écologique, à haut rendement énergétique.
Son installation nécessite l’expertise d’un professionnel qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).
Avant de vous délivrer son devis, l’installateur réalise une étude thermique complète.
Le prix d’une PAC air/eau varie de 8 000 à 18 000 € selon les modèles (pose comprise).
Ce type de travaux de chauffage vous donne accès à des aides très intéressantes.

Désormais, la pompe à chaleur air/eau n’a plus aucun secret pour vous !

(1) Prix moyens constatés sur des sites de fabricants de pompes à chaleur (Atlantic, Daikin, etc.).

Pompe à chaleur air/eau : le secret d’une installation réussie

5 minutes de lecture

Sommaire

action-arrow